Affaire des assistants parlementaires du MoDem: une ex-employée accable Marielle de Sarnez

1 / 2

Affaire des assistants parlementaires du MoDem: une ex-employée accable Marielle de Sarnez

Le MoDem est dans le viseur de la justice alors qu'il est soupçonné d'avoir utilisé de l'argent du Parlement européen pour rémunérer des assistants qui exécutaient en réalité des tâches pour le parti centriste.

Réservations, pressing, organisations de week-ends privés... Voici quelques unes des tâches qu'auraient réalisées pendant plusieurs années l'ancienne assistante de Marielle de Sarnez lorsque cette dernière était député européen. Si ces attributions n'ont rien d'étonnantes pour une assistante, elles intriguent la justice quand elles sont confiées dans le cadre d'un contrat d'assistant parlementaire rémunéré avec l'argent de Strasbourg.

Lors d'une audition par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, dans le cadre de l'information judiciaire ouverte le 19 juillet dernier pour "abus de confiance" et "escroquerie" et visant le MoDem, l'ancienne assistante a chargé son ancienne patronne. "J'ai été son assistante personnelle, jamais son assistante parlementaire", a lâché Karine Aouadj devant les enquêteurs, révèle Le Parisien.

D'autres témoignages

L'enquête sur les emplois présumés fictifs au MoDem est née des révélations d'un ancien collaborateur de l'ex-eurodéputé Jean-Luc Bennahmias. Il affirmait à l'époque avoir été embauché par le parti mais rémunéré sur l'enveloppe parlementaire du député européen. Une enquête préliminaire avait alors été ouverte début juin avant que les investigations soient confiées à des juges d'instruction. Ce qui a conduit à la convocation de plusieurs anciens collaborateurs...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages