Affaire Alexia Daval : Jonathann Daval s'exprime enfin, avant de s'évanouir dans le box

·1 min de lecture

Que retenir de la journée de mercredi? Jonathann Daval ne s'est exprimé à son propre procès que ce mercredi, au troisième jour d’audience à partir de 19h. Il avait seulement, le premier jour, décliné son identité et répondu "oui" au président de la cour d'assises de Vesoul (Haute-Saône) qui lui demandait s’il confirmait être le seul auteur du meurtre d'Alexia Daval, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017. Mercredi soir, son court interrogatoire a été interrompu par un malaise : l'accusé est devenu blanc dans son box, il a été évacué et l'audience a été suspendue prématurément. Elle reprendra jeudi à 9h.

Avant, pendant une demi-heure, il avait présenté ses "excuses" à la famille d’Alexia Daval, mot qu'il a lui-même jugé "inapproprié". Puis il a livré une version sommaire de la soirée du drame, lorsque le couple est rentré de la soirée raclette chez les Fouillot. Il a repris en tous points sa dernière version, celle énoncée lors de la reconstitution de juin 2019 : il a frappé et étranglé sa femme suite à une dispute liée à son refus de rapport sexuel à la base, puis il a chargé le corps dans son véhicule de fonction, avant d'y mettre le feu dans le bois d'Esmoulins. Encore une fois, l'infertilité du couple a été au cœur des débats.

La journée de mercredi a également vu défiler à la barre le gendarme qui a conduit l'accusé à ses premiers aveux partiels, a minima, lors de sa garde à vue en janvier 2018, et la famille proche de la victime. Avec beaucoup d'émotion et de dignité, Je...


Lire la suite sur LeJDD