Affaire Adrien Quatennens: l'avocate du député affirme qu'"il n'y a pas violences répétées"

Jade Dousselin, avocate d'Adrien Quatennens, le 23 novembre 2022. - BFMTV
Jade Dousselin, avocate d'Adrien Quatennens, le 23 novembre 2022. - BFMTV

"Ce ne sont pas de nouvelles accusations", a réagi sur BFMTV Jade Dousselin, l'avocate d'Adrien Quatennens, au cœur d'une affaire de violences conjugales qui a de nouveau été ravivée par un communiqué de sa femme.

Ce mercredi, Céline Quatennens a formulé contre lui de nouvelles accusations de "violences physiques et psychologiques" exercées depuis "plusieurs années", accusations que le député LFI du Nord conteste "catégoriquement", mais qui l'ont exposé à plusieurs appels à se retirer complètement de l'Assemblée.

"Cela fait plusieurs années que je subis ses colères, ses crises, des violences physiques et morales. Au cours de ces dernières années, j'ai voulu le divorce à trois reprises, à chaque fois sous la pression je suis revenue en arrière", a développé Céline Quatennens.

L'avocate du député LFI a estimé que ces déclarations n'avaient "rien de secret" pour les protagonistes de l'affaire.

La justice a rendu une "décision"

Adrien Quatennens est convoqué le 13 décembre prochain devant le tribunal judiciaire de Lille pour comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

"La justice a décidé de ne retenir que deux faits: la gifle et les SMS réitérés", a assuré l'avocate.

Une décision dont Céline Quatennens n'est "peut-être pas satisfaite", s'est-elle demandée.

"Il n'y a pas de violences répétées", a défendu Jade Dousselin qui assure encore que son client n'a "jamais commis des faits" de "harcèlement". Mais, étant donné qu'il a reconnu avoir donné une gifle à sa femme, Adrien Quatennens "sera condamné" et "il n'y a pas de début à ce propos", selon l'avocate.

Article original publié sur BFMTV.com