Affaire Adama Traoré : "Ce qu'on est en train de tuer, c'est la France" et "ses grandes valeurs", affirme le rappeur Abd al Malik

franceinfo

Le rappeur Abd al Malik, qui a participé mardi à la manifestation organisée par la famille d'Adama Traoré, réunissant plus de 20 000 personnes à Paris, a mis en garde jeudi 4 juin sur franceinfo à ce que cela ne finisse pas par "une guerre civile" en France. En écho avec la mort de George Floyd aux États-Unis, des manifestations ont été organisées en France pour réclamer justice quatre ans après la mort d'Adama Traoré lors d’une interpellation policière. Selon le rappeur, ce "qu'on est en train de tuer, c'est la France [...] et ses grandes valeurs" démocratiques en ne rendant pas justice.

franceinfo : Vous avez pris la parole lors de la manifestation de mardi. Quel était le sens de votre message ?

Abd al Malik : Le sens de mon message, c'est de dire que finalement, on est tous des citoyens français. Voilà une histoire où il y a une victime claire. Et on est dans un pays où réellement, on doit être du côté des victimes. On doit être du côté de la justice. On a perdu un frère, un ami, un fils. Et on doit avoir cette empathie-là, de dire que si ça m'était arrivé à moi, je voudrais que tout soit mis en place en pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi