Affaire Adama Traoré : une expertise dédouanant les gendarmes annulée

Source AFP
·1 min de lecture
Une marche contre les violences policières, à Beaumont-sur-Oise, en juillet 2019.
Une marche contre les violences policières, à Beaumont-sur-Oise, en juillet 2019.

Ce mardi 1er décembre, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a annulé pour vice de procédure la dernière expertise judiciaire rendue fin mai et qui dédouane la responsabilité des gendarmes dans la mort d'Adama Traoré, en 2016, lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise). Me Yassine Bouzrou, l'avocat de la famille d'Adama Traoré, avait dénoncé le 15 juin une violation du code de procédure pénale et demandé l'annulation de cette expertise, s'interrogeant sur une « tentative d'escroquerie » au jugement.

L'avocat soulignait que les trois médecins ayant rédigé ce rapport avaient fait appel à un confrère cardiologue sans le mentionner dans l'expertise ou sans en demander l'autorisation au juge d'instruction. C'est via un courrier envoyé début juin aux magistrats instructeurs que l'un de ces médecins leur annonçait qu'ils avaient travaillé en « prenant avis » auprès d'un tiers. Or, selon le conseil, une telle sollicitation aurait dû être mentionnée dans l'expertise, très critiquée par la famille d'Adama Traoré.

Une expertise « mensongère »

« Les experts ?sélectionnés? par les juges d'instruction ont violé les dispositions du code de procédure pénale », s'est félicité Me Bouzrou sur Twitter. Une expertise « mensongère », selon le collectif « La vérité pour Adama ». « Cette annulation ne s'appuie pas sur la teneur des conclusions des experts, mais sur un défaut de respect du formalisme requis par le Code de procédure pénale », ont con [...] Lire la suite