Affaire Adama Traoré : après la contre-expertise, l'avocat de la famille estime qu'il n'y a "pas d'autre solution" que de poursuivre les gendarmes

franceinfo
Une contre-expertise médicale établit que les conditions d'interpellation seraient la seule cause de la mort d'Adama Taroré. Me Yassine Bouzrou appelle les magistrats à "en tirer toutes les conclusions".

Alors que les juges d’instruction ont terminé leurs investigations sans prononcer de mise en examen, la famille d'Adama Traoré leur a transmis lundi 11 mars une contre-expertise médicale. Le jeune homme est mort en juillet 2016, deux heures après son interpellation par trois gendarmes à Beaumont-sur-Oise (Val d’Oise).

Le rapport conclut qu'il existe "une seule cause de la mort : les conditions d'interpellation" selon Yassine Bouzrou, avocat de la famille d’Adama Traoré. Invité de franceinfo, mercredi 13 mars, l'avocat demande aux magistrats de "mettre de côté l'expertise précédente" et "de tirer toutes les conclusions de cette expertise, en poursuivant ces gendarmes".

franceinfo : Que dit cette contre-expertise médicale transmise à l'instruction par la famille d'Adama Traoré ?

Yassine Bouzrou : Ce rapport a été réalisé par quatre médecins experts spécialistes des maladies rares, c'est-à-dire des maladies qui ont été mises en avant pour justifier la mort de M. Traoré. Ces experts affirment clairement qu'il existe une seule cause de la mort : les conditions d'interpellation, la violence de cette interpellation et notamment cette méthode très décriée : le plaquage ventral. Adama Traoré a pris le poids de ces gendarmes durant l'interpellation, il y a donc eu une compression thoracique qui a provoqué une asphyxie. Selon ce nouveau collège d'experts, c'est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi