Affaire des «écoutes» en France: Belloubet demande un rapport sur les investigations du PNF

Nicole Belloubet demande un rapport sur la façon dont le PNF, le parquet national financier, a mené son enquête dans l'affaire dite des écoutes. La garde des Sceaux souhaite en effet savoir si le PNF a outrepassé ses droits en épluchant les relevés téléphoniques d'une dizaine de personnalités du monde de la justice, dont des avocats. Le PNF enquêtait alors pour savoir s'il y avait une fuite dans une autre investigation qu'il menait, impliquant Nicolas Sarkozy.

Cela pourrait devenir la seconde affaire des écoutes. Dans la première, ce sont les conversations de Nicolas Sarkozy et de son avocat Thierry Herzog qui avaient été écoutées par les enquêteurs dans un dossier de trafic d'influence. Mais voilà, le parquet national financier, le PNF, en charge de l'affaire, se rend compte que les deux hommes savent qu'ils sont surveillés ; c'est donc que quelqu'un les a avertis.

Le PNF décide donc d'éplucher les relevés téléphoniques d'une dizaine d'avocats et magistrats pour découvrir d'où vient la fuite. Etait-ce légal ? La pratique a en tout cas provoqué un tollé quand elle a été révélée par nos confrères du Point ce mercredi. Parmi les avocats surveillés, plusieurs ténors du barreau, dont certains ont déjà annoncé vouloir porter plainte. Ils estiment que la confidentialité des échanges avec leurs clients est menacée.

La garde des Sceaux veut donc tirer tout ça au clair. Nicole Belloubet a ainsi demandé à la procureure générale de Paris de lui rendre un rapport qui devra répondre à une question principale : dans quel cadre le PNF a-t-il surveillé toutes ses personnes ?