Adrien Rabiot coupable de bouder pour son salaire ? Il s'en défend

Il n'en loupe pas une. Toujours conseillé par sa maman Véronique, qui est son sulfureux agent depuis l'avènement de sa carrière professionnelle, le milieu de terrain de la Juventus Adrien Rabiot déclenche une nouvelle polémique. Celui qui a été blacklisté chez les Bleus puis au Paris Saint-Germain, club qu'il a quitté l'an dernier avec perte et fracas, pourrait bien s'être mis à dos les dirigeants de l'équipe phare d'Italie, pour qui il défend les couleurs depuis à peine un an seulement. La raison ? Selon le journal transalpin La Stampa, édité à Turin, le joueur de 25 ans se serait mis en "grève personnelle" car il n'aurait pas accepté que le club baisse son salaire annuel (qui s'élève à 8 millions d'euros) pour compenser les dommages financiers causés par la crise du coronavirus, qui secoue l'Italie depuis fin février et a causé la mort de 30 000 personnes. Cette information est consécutive à sa situation des derniers jours, qui faisait déjà pas mal jaser.

L'intéressé dit n'avoir "commis aucune faute"

En effet, le footballeur n'a pas répondu à la demande du staff de la Juventus Turin, qui a appelé ses joueurs à reprendre le chemin de la capitale piémontaise pour assister aux entraînements individuels. Le Français a fait la sourde oreille et a préféré rester confiné du côté de la Côte d'Azur, terre d'adoption douillette qu'il a rejoint début avril. C'est le seul joueur, avec l'Argentin Gonzalo Higuain, qui manque à l'appel. L'on pensait jusqu'ici que le côté "facultatif" des séances

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Comment éviter d'avoir de la buée sur les lunettes lorsqu'on porte un masque ?
Jesta Hillman (Koh-Lanta) inquiète : son bébé est atteint de "terreurs nocturnes"
Katy Perry enceinte : la chanteuse fait face "à des vagues de dépression"
Déconfinement : voici la liste des stations de métro fermées à Paris
Charlize Theron : pourquoi elle était "incroyablement effrayée" sur le tournage de Mad Max: Fury Road