Adrien Quatennens sur le Nupes : «S’il y a des dissidences, il y aura des exclusions»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Julie Douxe / News Pictures
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le député LFI du Nord et coordinateur de la France Insoumise Adrien Quatennens est revenu, mardi 10 mai sur Sud Radio, sur le désistement de Taha Bouhafs aux législatives mais aussi sur le programme de la Nupes.

Adrien Quatennens a débuté l’entretien sur le sujet brûlant de la semaine, à savoir l’abandon du militant Taha Bouhafs , lequel avait été investi par la France Insoumise dans la 14ème circonscription du Rhône. Pour le député, «il estime qu’il n’est pas en mesure de pouvoir se présenter, il y a un constat d’échec derrière tout cela. On peut s’inquiéter du fait que des habitants de cités populaires qui décident de s’engager dans la politique, qui n’ont pas la parole calibrée comme certains politiques, subissent des campagnes de calomnies comme celles qu’il a subies.»

La veille, le patron du PCF Fabien Roussel avait demandé au parti mélenchoniste de « revoir » la candidature du militant, lui qui a été condamné pour injure publique après avoir qualifié la policière Linda Kebbab d’«arabe de service». D’après Quatennens, il n’y a «pas [eu] de pression de la part de la France Insoumise», ajoutant que « ce n’est pas à nos partenaires de décider qui est ou n’est pas candidats. » Il a également dit qu’«il aurait été de bon augure de lui donner la parole.»

Le député a ensuite décidé de changer de sujet et déclaré que «le sujet important est ce que nous arrivons à faire, c’est-à-dire faire la démonstration que nous pouvons nous regrouper autour d’un programme de rupture, que pour des millions de femmes et d’hommes ont leur dise que c’est possible : blocage des prix, hausse du SMIC, planification écologique.»

Cette alliance, ou accord, d’après lui – et les commentateurs - «est inédit de par son ampleur […] 1,700 candidats se sont effacés pour permettre cet accord. Il faut les saluer car ils permettent le caractère historique de cet accord.» Adrien Quatennens a rappelé que «s’il y a des dissidences, il y aura des exclusions pour(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles