Adrien Quatennens : le parquet de Lille ouvre une enquête pour violences par conjoint

© Alain Robert/Sipa

L’affaire Adrien Quatennens connaît un nouveau rebondissement. Ce lundi, le parquet de Lille a confirmé, auprès de l’AFP et de BFMTV, l’ouverture d’une enquête contre le député de La France insoumise (LFI), après la main courante déposée par son épouse , Céline Quatennens, pour des violences. « Une enquête a été ouverte dès que le parquet a été informé du contenu de la main courante », a déclaré le parquet ce lundi. Avant de rappeler que cette démarche s’inscrit dans sa « politique pénale volontariste pour le traitement des violences conjugales » mise en place depuis « de nombreuses années ».

Main courante et retrait du parti

Cette politique prévoit en effet qu’en cas de « dépôt d'une main courante et lorsque les faits lui paraissent le mériter », la police doit contacter le parquet « pour obtenir des instructions ». « Le parquet décide régulièrement de diligenter une enquête nonobstant l'absence d'audition initiale de la victime lorsque les faits paraissent graves ou de nature à se reproduire », a-t-il précisé à l’AFP et BFMTV.

La semaine dernière, Le Canard enchaîné a révélé l’existence d’une main courante déposée à l’encontre d’Adrien Quatennens par sa femme pour plusieurs accès de violences de son conjoint. Son épouse avait malgré cela regretté que le parquet se saisisse de l’affaire.

Lire aussi - Adrien Quatennens en retrait de La France insoumise : « Il n’y avait pas d’autre choix », selon Manon Aubry

Dimanche dernier, le député du Nord a finalement annoncé dans un commu...


Lire la suite sur LeJDD