Adrien Quatennens: son épouse dénonce "des violences physiques et morales" depuis "plusieurs années"

La femme du député LFI - en retrait de la vie politique depuis qu'il a reconnu l'avoir giflée - a expliqué à l'AFP avoir été victime de violences conjugales récurrentes. Le retour d'Adrien Quatennens, prévu prochainement, semble désormais très compromis.

Céline Quatennens, l'épouse du député du Nord Adrien Quatennens, a dénoncé mercredi auprès de l'AFP des "colères", des "crises" et "des violences physiques et morales" de sa part depuis "plusieurs années", réfutant tout "contexte d'agressivité mutuelle".

"Cela fait plusieurs années que je subis ses colères, ses crises, des violences physiques et morales. Au cours de ces dernières années, j'ai voulu le divorce à trois reprises", avance encore Céline Quatennens dans un communiqué de presse.

"Des propos que j'estime mensongers"

"À chaque fois sous la pression je suis revenue en arrière", assure encore son épouse dans ce texte.

"Face aux déclarations de Monsieur Quatennens arguant médiatiquement 'd'une seule gifle dans un contexte d'extrême tension et d'agressivité mutuelle', je ne peux rester dans le silence face à des propos que j'estime mensongers", a encore avancé la femme. Dénonçant "une version très personnelle" d'Adrien Quatennens, elle assure prendre la parole "contre son gré" mais pour "rééquilibrer les choses". "Il m'est désagréable que mon mari minimise les faits publiquement en jetant le discrédit sur ma personne", ajoute-t-elle encore.

Convoqué le 13 décembre

Le député LFI est en retrait depuis qu'il a reconnu avoir giflé son épouse en septembre. Il sera convoqué le 13 décembre prochain devant le tribunal judiciaire de Lille pour comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

Les propos de sa femme arrivent au pire moment pour l'élu nordiste qui devait revenir prochainement à l'Assemblée nationale.

En arrêt maladie ces dernières semaines, l'élu a continué de voter par délégation tout en restant silencieux. Jusqu'à 12 novembre, où le trentenaire s'est exprimé sur son compte Twitter en réagissant à l'effondrement de deux immeubles à Lille.

Un retour au Palais-Bourbon compromis

Le lendemain, il a retweeté un post de Jean-Luc Mélenchon rendant hommage aux victimes des attentats du 13 -ovembre. De quoi lancer un signal très clair de son envie de reprendre le chemin du Palais-Bourbon tout en suscitant des frictions au sein de sa famille politique.

Conscient de la difficulté symbolique du retour d'Adrien Quatennens dans un parti qui se veut très engagé dans le combat féministe, les modalités précises de son retour étaient en réflexion. Un salarié du mouvement avait évoqué auprès de BFMTV.com une éventuelle formation contre les violences sexuelles.

Avec un message en toile de fond: celui d'une possible réinsertion pour celui qui "n'est pas condamné à perpétuité", d'après le député LFI Manuel Bompard ce mardi matin sur notre antenne.

Les révélations de sa femme changent désormais la donne.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Danièle Obono: Adrien Quatennens reviendra à l'Assemblée "quand nous aurons décidé collectivement que c'est possible"