Adriana Karembeu dans Plus belle la vie : comment elle va s'organiser pour voir sa fille Nina

·1 min de lecture

Adriana Karembeu va retrouver les plateaux de tournage. Après avoir incarné son propre rôle dans Prêt-à-porter (1994), de Robert Altman, avoir joué avec Gérard Jugnot dans Trois petites filles (2004), avoir interprété Madame Agecanonix dans Asterix aux Jeux olympiques (2008), ou encore être apparue à la télévision dans Scènes de ménages, Nos chers voisins, Section de recherches ou Doc Martin, elle va jouer dans le feuilleton Plus belle la vie.

Dès le vendredi 3 septembre, elle se rendra à Sète pour le tournage où elle restera un mois (seulement). Elle interprètera Adriana Karembeu herself. "C'est intéressant parce que, quelque part, on se connaître très bien mais, en même temps, il faut se regarder de l'extérieur et rendre le personnage reconnaissable", a-t-elle confié dans une interview accordée au Parisien. Et d'ajouter : "Je ne sais pas si c'est plus dur ou plus facile… On verra bien. Évidemment, ça a été fiction : je m'appelle Adriana Karembeu dans le feuilleton, mais c'est une fiction". Pour découvrir la performance d'Adriana Karembeu, il faudra attendre la diffusion à la fin du mois d'octobre, sur France 3.

À la veille du tournage, Adriana Karembeu n'est pas stressée par ce nouveau défi : "J'ai rencontré la production, les réalisateurs, tout le staff. J'étais ravie parce que c'est vraiment une grande famille, très accueillante, rassurante, adorable". Mais elle va devoir quitter sa propre famille. "Je ferai les allers-retours entre Monaco et Marseille", a expliqué la maman (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Estelle Denis : interrogée sur une prétendue prise de poids, elle répond avec beaucoup d'humour
PHOTO Jesta Hillmann enceinte pour la troisième fois ? Ce détail qui a surpris les internautes
PHOTO Malika Ménard : peu motivée pour la rentrée, l'ex-Miss France reste au soleil avec un cliché sexy
PHOTO Laurent Ournac : loin de sa fille pour la rentrée des classes, le comédien est très ému
VIDEO "Il y a de l'injustice, il y a de la colère" : Barbara Pravi se confie sur les violences conjugales qu'elle a subies

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles