Publicité

Adrabal : l’éveil de la cuisine du levant

Cette pépite gourmande à l’ambiance festive célèbre les traditions culinaires méconnues du Levant. Après la folie des restaurants italiens dans la capitale, la mode est désormais aux inspirations moyen-orientales et méditerranéennes avec des restaurants grecs, levantins ou israéliens.

À lire aussi Restaurant Piccolino : le véritable accent italien

Ces derniers sont dirigés par de grands chefs reconnus pour leur talent en Israël, à l’image d’Adraba, qui a ouvert à Paris il y a tout juste quelques mois, grâce à un quatuor de choc. Une équipe de copains que l’on connaissait du restaurant Balagan et qui s’est réunie pour créer sa propre adresse : Eden, Elior, David et Schlomit ont tous les quatre des racines israéliennes et veulent nous faire découvrir les recettes de leur ailleurs.

Dès l’entrée, on aperçoit la cuisine qui s’ouvre sur la salle accueillant une cinquantaine de couverts, où dominent des teintes naturelles d’or, d’olive et de crème. D’un côté, il y a le vaste comptoir, de l’autre, le gril au charbon. L’utilisation du bois et de la chaux fusionne avec les murs revêtus de béton ciré.

C’est Eyal Eliezer, un artiste spécialisé en calligraphie araméenne, qui a créé une fresque murale impressionnante de plus de deux mètres. Avec une cuisine authentique et avant-gardiste, Elior Benaroche, le chef, propose des recettes uniques : une exploration gastronomique inoubliable, fusionnant les saveurs de la Méditerranée et du Moyen-Orient dans une atmosphère de partage...


Lire la suite sur LeJDD