ADP: Corbire (LFI) appelle France TV informer les Franais sur la ptition

Le dput LFI Alexis Corbire s'exprime le 18 juin 2019 l'Assemble nationale Paris

Paris (AFP) - Le dput LFI Alexis Corbire a crit la prsidente de France Tlvisions Delphine Ernotte pour rclamer que les chanes du groupe public prennent une part active dans l'information des Franais sur la procdure de rfrendum d'initiative partage (RIP) contre la privatisation d'ADP.

"Je souhaite que le service public soit un appui l'exercice des droits dmocratiques et de la citoyennet. Il s'est montr trs concern par le grand dbat national voulu par le prsident, seul. Il n'y a donc aucune raison qu'il ne le soit pas par la procdure (...) dclenche par prs de 250 parlementaires et qui est d'ores et dj soutenue par plusieurs centaines de milliers de nos concitoyens", lance le dput dans ce courrier qu'il a galement tweet.

Si quelques jours aprs l'ouverture dbut juin la procdure avait recueilli "prs de 400.000 soutiens" selon lui, ce "chiffre encourageant ne doit pas nous faire oublier qu'il s'agit l d'un droit dmocratique nouveau peu connu de nos concitoyens", justifie-t-il.

Il plaide ainsi pour la diffusion sur les chanes publiques de "messages caractre d'information sur la procdure ptitionnaire en cours", et la prsentation d'"avis diffrents confronts l'antenne, l'occasion de dbats tlviss".

Les chanes publiques doivent "assumer le rle particulier qu'elles occupent au sein de la Rpublique" et faire "vivre la dmocratie", insiste M. Corbire.

Le 13 juin s'est ouverte la priode de neuf mois pendant laquelle pourront tre recueillies les signatures en faveur de l'organisation d'un RIP sur la privatisation d'ADP, soit plus de 4,7 millions de signatures ncessaires.

Quelque 250 dputs et snateurs (de LFI LR en passant par le PS, avec le soutien du RN) avaient enclench dbut avril la procdure de RIP, longue et complexe, introduite dans la Constitution en 2008 mais jamais utilise.