Les ados chinois chagrinés face aux restrictions sur les jeux vidéo

·1 min de lecture
La réglementation interdisait déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22 heures et 8 heures.
La réglementation interdisait déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22 heures et 8 heures.

C?est une nouvelle difficile à accepter pour les jeunes Chinois. Pour lutter contre l?addiction des adolescents aux jeux vidéo, la Chine a décidé de durcir les règles. Ainsi, le géant Tencent, leader du marché chinois, a imposé une nouvelle restriction sur son titre phare, l?ultrapopulaire Honor of Kings. Les moins de 18 ans ne peuvent désormais y jouer que deux heures par jour au maximum pendant les vacances et une heure en période scolaire. Au-delà, le jeu se verrouille.

« J?ai envie de pleurer », a soufflé Zhang Yuchen, 14 ans, qui doit trouver un autre passe-temps que son jeu vidéo favori pendant les vacances d?été. Les adolescents chinois ont en effet du souci à se faire : l?entreprise a annoncé mercredi qu?elle compte étendre les nouvelles règles à l?ensemble de son catalogue de jeux.

La réglementation interdisait déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22 heures et 8 heures

Certains enfants peuvent passer leurs journées scotchés à leur écran. Un phénomène décrié depuis longtemps en Chine pour ses conséquences négatives : baisse de la vision, impact sur les résultats scolaires, manque d?activité physique ou risque d?addiction. Signe du poids des jeux vidéo dans ce pays qui compte 1,4 milliard d?habitants : ils ont généré 17 milliards d?euros de chiffre d?affaires rien qu?au premier semestre 2021.

La réglementation interdisait déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22 heures et 8 heures. Mais quand, début août, un article d?un quotidien officiel économ [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles