Adolescente tuée par son petit ami : à Clessé, les habitants entre effroi et stupéfaction

Les suites de l'affaire de l'adolescente de 13 ans retrouvée morte jeudi à Clessé, en Saône-et-Loire. Pendant sa garde à vue, son petit ami de 14 ans a avoué l'avoir étranglé et lardé de coups de couteau. C'est l'effroi et la stupéfaction à Clessé. Le petit village de 850 habitants ne se remet pas du décès brutal et violent de la jeune fille. Une collégienne que tout le monde connaissait, tout comme sa famille, que le maire de la commune, Jean-Pierre Chervier, est allé réconforter ce matin. "J'ai rencontré la famille ce matin. Elle est perdue", a-t-il affirmé au micro d'Europe 1.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"C'est très dur", a-t-il également rapporté. Ses proches savaient pour la relation qu'elle entretenait avec ce garçon, "mais ils pensaient que ça s'était arrêté, ils ne savaient pas que ça avait repris", a-t-il encore dit. "Ils sont dévastés, complètement dévastés. En plus, c'est une fille unique."

"C'est un féminicide"

Son petit ami, un garçon de 14 ans, était dans sa classe de quatrième et habitait Viré, le village d'à côté. Il n'avait jamais fait parler de lui jusque-là et n'était pas connu des services de police. Mais Cathy, une habitante, sait qu'il menait la vie dure à sa petite amie. "C'est un garçon qui était un peu menaçant avec cette jeune fille et qui était sorti avec elle, qui s'était séparé... Il voulait absolument la revoir alors qu'ils étaient séparés. Elle n'était pas trop d'accord pour continuer la relation", retrace-t...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles