Une adolescente s'empare de l'arme d'un policier de Los Angeles et se blesse mortellement

Une ligne de séparation établie par la police californienne, lors d'un incident en février 2022 à Sacramento (Andri Tambunan)
Une ligne de séparation établie par la police californienne, lors d'un incident en février 2022 à Sacramento (Andri Tambunan)

Une adolescente s'est emparée du pistolet d'un agent du shérif de Los Angeles et s'est infligée une blessure mortelle lors d'une mêlée avec les agents qui tentaient de récupérer l'arme, ont annoncé lundi les forces de l'ordre.

Le drame a eu lieu dimanche soir à City of Industry, en grande banlieue de Los Angeles, dans un poste du shérif après que la jeune fille latino-américaine eut frappé à la porte, selon un communiqué du shérif.

Lorsque les agents ont ouvert la porte, "l'adolescente s'est élancée dans le hall, a attrapé l'arme à feu de l'agent et s'en est emparée", explique le document.

"Une lutte s'est engagée entre les agents et la jeune fille qui était armée", ajoute le communiqué. "Au cours de la lutte, l'adolescente s'est infligée une blessure par balle."

Dépêchés sur place, les pompiers ont prononcé son décès.

Une enquête a été ouverte. Selon les premiers éléments, l'adolescente était placée dans une famille d'accueil, qui venait d'appeler la police pour expliquer qu'elle avait quitté leur domicile dans un état préoccupant.

"Le parent d'accueil de la mineure a signalé qu'elle souffrait apparemment d'une crise" liée à un trouble de santé mentale,a détaillé le shérif dans un nouveau communiqué. Au moment de l'appel, "la destination de l'adolescente n'était pas connue".

Les services du shérif ont insisté sur le fait que le drame "n'était pas un tir impliquant un agent".

Les interventions des forces de l'ordre qui prennent un tour fatal sont assez communes aux Etats-Unis. Selon un décompte indépendant effectué par le Washington Post, plus de 1.100 personnes ont été abattues par la police en 2023.

Ces chiffres ne sont pas officiels et les services de police ne sont pas tenus de signaler les incidents au gouvernement fédéral.

L'événement vient s'ajouter à la longue liste de drames impliquant des armes à feu aux Etats-Unis, qui paient un très lourd tribut à leur dissémination sur le territoire et à la facilité avec laquelle les Américains y ont accès.

Le pays compte davantage d'armes individuelles que d'habitants: un adulte sur trois possède au moins une arme et près d'un adulte sur deux vit dans un foyer où se trouve une arme.

Environ 49.000 personnes sont mortes par balle en 2021, dont plus de la moitié sont des suicides, contre 45.000 en 2020, des chiffres sans comparaison avec ceux des autres pays développés.

hg-rfo/rle