Adolescente morte poignardée: le suspect souffre d'une altération du discernement

Le garçon âgé de 14 ans a reconnu lors de sa garde à vue avoir tué de plusieurs coups de couteau sa petite amie du même âge, jeudi à Clessé, en Saône-et-Loire. Il doit être déféré ce vendredi après-midi après avoir été soumis à un examen psychiatrique.

Alors qu'il a avoué lors de sa garde à vue avoir tué de plusieurs coups de couteau sa petite amie de 14 ans à Clessé, jeudi au petit matin, le suspect a été examiné par un expert psychiatre ce vendredi.

Ce dernier constate une altération importante du discernement chez le jeune homme, sans aller jusqu'à l'abolition, rapporte le parquet de Mâcon à BFMTV. Il s'expose donc toujours à des sanctions pénales, encourant jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle s'il est mis en examen pour "assassinat".

Il confirme sa volonté de tuer

Jeudi, l'adolescent de 14 ans a reconnu lors de sa garde à vue avoir prémédité le meurtre de la jeune fille, en lui donnant rendez-vous en pleine nuit et en se munissant d'un couteau. Selon nos informations, les nouvelles auditions qui ont eu lieu ce vendredi matin ont confirmé qu'il présentait une volonté de tuer.

Lors d'une conférence de presse, jeudi en fin de journée, le procureur de Mâcon, Eric Jallet, déclarait que le suspect avait déjà fait état, auprès de ses amis, d'une intention de tuer quelqu'un, mentionnant notamment sa petite amie.

En effet, comme l'ont établi les interrogatoires de ce vendredi, il pensait que son passage à l'acte pouvait être facilité par le fait que la victime était amoureuse de lui.

Le suspect sur le point d'être déféré

Toujours selon le parquet, l'adolescent a expliqué auprès des enquêteurs s'être entraîné à manier un couteau, avant de détailler assez précisément les coups portés lors du meurtre. L'autopsie, elle, suit son cours.

D'après une source judiciaire à BFMTV, la garde à vue du suspect a été prolongée ce vendredi matin. Il doit à présent être déféré, dans l'après-midi, à Chalon-sur-Saône. Le parquet de Mâcon doit en effet être dessaisi de l'enquête au profit de celui de Chalon-sur-Saône, pôle criminel, en vue d'une ouverture d'information judiciaire.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Thomas Chisholm (Top Chef) poignardé à Paris, entre la vie et la mort ? Nouvelles révélations sur l'affaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles