Un adolescent américain tué par une chips ultra-épicée

Du guacamole et des totopos (tortillas de maïs frites) avec différents types de piments et de sauces à Mexico, au Mexique, le 31 octobre 2016 (OMAR TORRES)
Du guacamole et des totopos (tortillas de maïs frites) avec différents types de piments et de sauces à Mexico, au Mexique, le 31 octobre 2016 (OMAR TORRES)

Un Américain de 14 ans est décédé après avoir participé à un défi très controversé consistant à manger une chips extrêmement pimentée, selon un rapport d'autopsie consulté jeudi par l'AFP.

Habitant du Massachusetts, dans le nord-est du pays, Harris Wolobah a subi un "arrêt cardioventilatoire dû à l'ingestion d'une substance alimentaire à forte concentration de capsaïcine", est-il précisé dans le rapport d'autopsie.

La capsaïcine est un composant actif du piment qui provoque une sensation de brûlure.

Selon la presse locale, le garçon, qui vivait dans la ville de Worcester, est décédé le 1er septembre 2023, après s'être essayé au "One Chip Challenge", un défi controversé consistant à ingérer cette chips ultra-épicée sans boire d'eau le plus longtemps possible.

Le produit en question contenait du piment Carolina Reaper, le plus fort du monde selon le livre Guinness des records. La chips était vendue en sachet individuel, lui-même conditionné dans un emballage en forme de cercueil décoré d'une tête de mort. La société la fabriquant l'a retirée du commerce après la mort du jeune Harris.

Selon l'autopsie, le jeune homme souffrait de pathologies cardiovasculaires, ce qui pourrait avoir contribué à sa mort.

La presse locale cite des cas d'autres adolescents tombés malades voire hospitalisés après avoir consommé ces chips, notamment en Californie ou dans le Minnesota.

af/nn/aem/seb