Un ado fasciné par Columbine fait plusieurs blessés dans un lycée de Grasse

Libération.fr

K.B., équipé d’armes à feu, a touché le proviseur et deux élèves. Sur les réseaux sociaux, il étalait son intérêt pour la tuerie de 1999 aux Etats-Unis.

Il est aux alentours de 12 h 55 jeudi quand K.B., un adolescent de 16 ans, pénètre dans l’enceinte de son établissement, le lycée Tocqueville de Grasse (Alpes-Maritimes), armé d’un fusil, de plusieurs armes de poing et d’une grenade d’exercice. Après s’être introduit dans une première salle de classe, où il blesse un élève, il est interrompu par le proviseur, Hervé P., qui s’interpose. K.B., scolarisé en première littéraire, parvient néanmoins à faire feu à plusieurs reprises. Le proviseur est légèrement blessé au bras, ainsi que deux autres lycéens, touchés par les plombs. Plusieurs autres jeunes, en état de choc ou pris dans des bousculades dues à la panique, seront aussi hospitalisés.

Grillages. Mokhtaria et Audrey, elles, sont parvenues à s’échapper. Sur l’allée qui remonte du lycée Tocqueville, ces deux adolescentes de 15 ans racontent : «J’ai entendu des bruits, mais au début, je pensais que c’étaient des travaux», dit Mokhtaria. Son amie, elle, a entendu distinctement «au moins cinq coups de feu», alors qu’elle était dans la cour pour sa pause de midi. «C’était chaud, chaotique, on a eu très peur. Les gens passaient par-dessus les grillages. On a fait pareil.» Quant au tireur, il se laisse interpeller «de manière docile» par les agents du Raid, selon la procureur de Grasse.

Lors d’une conférence de presse en fin de journée, la procureure Fabienne Atzori a écarté tout lien «avec une entreprise terroriste», les motivations du tireur semblant plutôt liées à ses «mauvaises relations avec d’autres élèves». Hypothèse accréditée par cette phrase qu’aurait lancée K.B. à son proviseur : «C’est pas à vous que j’en veux.» Sur place, la ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, a évoqué «l’acte fou d’un jeune homme fragile et fasciné par les armes».

Un premier examen des comptes Facebook et Twitter de l’adolescent, (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Europe Écologie-Les Verts le temps du recyclage Le Hamon de la primaire développement personnel Arnaud Montebourg le bon filon François Hollande les promesses ressuscitées
Vers un vrai sursaut de l’économie en 2017 ?
un vent de révolte
Une partie de la loi sur l’état d’urgence censurée
Blurp

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages