Adil Rami évoque l’affaire Zahia et révèle avoir mis en garde certains footballeurs

·1 min de lecture

Adil Rami est un footballeur connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Dans son autobiographie Autopsie, l’ex de Pamela Anderson évoquait les soirées sulfureuses qu’il a pu vivre au cours de sa carrière dans le ballon rond. Des aventures nocturnes, au cours desquelles il a eu la possibilité de croiser le chemin de Zahia. “Je scanne la nana. Un peu étrange, très maigre, pas mon style. Je dis au type que je ne suis pas intéressé. Même pour une nuit, je veux des belles histoires. (...) À chaque virée parisienne ou presque, je retombe sur cette fille et son regard d’enfant perdu qui me fixe et qui me tourne autour. Elle s’approche, je m’éloigne. Elle entame la conversation, je me détourne et préfère parler ailleurs. Elle me glace autant qu’elle me fait de la peine. Elle ne sourit jamais et ne glousse pas comme les autres”, écrivait Adil Rami.

Des propos que le sportif âgé de 34 ans a réitéré dans les colonnes du Parisien ce vendredi 13 novembre. Lorsque le journaliste lui demande si les footballeurs sont des “proies faciles” pour les prostituées, Adil Rami répond par l’affirmative. “Le footballeur, athlétiquement, il est beau, il a de l’argent et il est jeune. Cela change certaines filles des gros puants avec qui elles sont…”, souligne le sportif, tenant néanmoins à ne pas “généraliser”.

En 2010, “l’affaire Zahia” éclate. Une “fille” qu’Adil Rami admet avoir “déjà vue” mais qu’on ne lui avait “jamais présentée comme une prostituée”. “Mais la vérité, c’est qu’à ma table en boîte, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Kate Middleton : cette tradition à laquelle George, Charlotte et Louis n’échapperont pas à Noël
PHOTO Carla Bruni en deuil : son hommage poignant à un homme qui l'a « tant aidée »
Loana ruinée et endettée : la gagnante de Loft Story révèle avoir perdu toute sa fortune
Donald Trump n’accepte pas la victoire de Joe Biden : Barack Obama le met en garde
PHOTOS Joyce Jonathan : première sortie pour sa fille Ghjulia… en compagnie du mystérieux papa ?