Adieux à Elizabeth II : des centaines de dignitaires du monde entier attendus à Londres

Le Royaume-Uni, en deuil depuis la mort d'Elizabeth II, enterre ce lundi sa reine lors de funérailles d'Etat qui s'annoncent grandioses avec une foule immense et des dignitaires venus du monde entier.

Une minute de silence observée jusqu'au sommet de Big Ben - ce dimanche à 20h,  les Britanniques ont été invités à garder le silence pendant une minute, partout dans le pays, pour rendre hommage à la reine Elizabeth II. Le pays s'est alors figé pendant 60 secondes. Le silence a régné à Westminster Hall, alors que le public est toujours autorisé à se recueillir devant le cercueil d'Elizabeth II jusqu'à lundi matin à l'aube, avant les funérailles de la souveraine.

De nombreuses personnes rassemblées dans les rues de Londres, notamment autour de Big Ben, ont respecté cette minute de silence avec solennité. Quelques applaudissements ont finalement émaillé la foule à la fin de cette minute. La Première ministre Liz Truss est quant à elle sortie devant sa résidence au 10 Downing Street, toujours dans la capitale anglaise, pour se recueillir tête baissée devant la porte.

Plus de 500 dignitaires du monde entier invités

Au même moment, le pays se prépare à des funérailles grandioses, qui auront lieu à l'abbaye de Westminster ce lundi. Plus de 500 dignitaires et chefs d'Etat du monde entier sont attendus.

Le président américain Joe Biden, accompagné de son épouse Jill, a fait dimanche après-midi le signe de croix devant le cercueil de la défunte souveraine. Il a rendu hommage au sens de la "dignité" et du "service" d'Elizabeth II.

Le président français Emmanuel Macron est venu dimanche soir avec son épouse Brigitte. "Nous partageons la peine des Britanniques", avait-il dit plus tôt à des journalistes. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen ou encore le roi d'Espagne, Felipe VI, se sont également inclinés devant la dépouille de la reine, ainsi que la première dame ukrainienne, Olena Zelenska.

Les dirigeants étrangers ont été reçus à Buckingham Palace en début de soirée, pour le premier grand rendez-vous diplomatique de Charles III.

La file d'attente devant Westminster Hall clôturée

Devant Westminster Hall, des milliers de personnes en deuil ont patiemment fait la queue tout le weekend pour faire leurs adieux à la monarque, qui a régné sur le pays pendant plus de 70 ans. Plus de 750 000 personnes ont patienté "jusqu'à 14 heures" dans une file d'attente de 7 kilomètres ces dernières 24 heures pour voir le cercueil de la reine, selon les responsables des transports londoniens. Sans compter la veillée prévue samedi soir en présence des huit petits-enfants de la reine. Malgré sa clôture officielle dimanche en début d'après-midi, des centaines de personnes ont essayé de rejoindre la file d'attente.

Quelque 2 000 invités

Lundi sera férié au Royaume-Uni pour ces funérailles d'État, les premières depuis celles de Winston Churchill en 1965. Quelque 2 000 invités, dont des chefs d'État et de gouvernement du monde entier, se retrouveront à l'abbaye de Westminster, où Elizabeth II a été couronnée en 1953, pour le point d'orgue des hommages rendus dans une immense émotion depuis la mort de la monarque à la popularité planétaire.

Les funérailles commenceront à 11 h (10 h GMT). Elles seront menées par le doyen de Westminster David Hoyle. Le sermon sera délivré par l'archevêque de Canterbury Justin Welby, chef spirituel de l'Église anglicane dont le souverain britannique est le chef formel. Une heure plus tard, la cérémonie s'achèvera par l'hymne national.

Le cercueil sera ensuite tiré sur l'affût de canon en direction de Wellington Arch à Hyde Park Corner, près du palais de Buckingham, suivi par la famille royale et une procession, au son de Big Ben et de coups de canon. La foule devrait être massée tout au long de ce parcours.

Les funérailles seront retransmises sur des écrans géants et dans des cinémas à travers tout le pays.