Adidas : les salariés et les élus inquiets de voir le siège social quitter Strasbourg

© Mélina Facchin / Europe 1

Installé en Alsace depuis 1959, Adidas envisage de quitter la région pour réunir tous ses bureaux à Paris. C’est ce qu’a annoncé la direction à ses salariés il y a quelques semaines. Le fabricant allemand d’articles de sport avait d’abord installé son siège français à Dettwiller, puis Landersheim, avant d’emménager dans des locaux flambants neufs à Strasbourg il y a 5 ans. Par conséquent, la possibilité de quitter la région inquiète beaucoup les salariés alsaciens et met en colère de nombreux élus locaux.

"Adidas, c’est en Alsace !"

L’annonce a eu l’effet d’un coup de massue pour les 140 salariés d’Adidas qui travaillent ici, à Strasbourg. "Adidas, c’est en Alsace" clame comme un slogan Olivier Apell, délégué syndical, qui rappelle que l’entreprise est implantée en Alsace depuis 1959. "Nous avons fait un petit sondage en interne pour savoir quelles sont les personnes susceptibles d’être intéressées d’aller à Paris et il n’y a quasiment personne" rapporte-t-il. "Donc on parle là de 140 personnes qui vont probablement être mutées alors qu’elles y sont opposées".

Une décision "inacceptable et incompréhensible" pour les élus

Dans un communiqué, la direction d’Adidas explique que regrouper les deux sites existants à Paris "faciliterait les relations avec ses partenaires". Mais pour de nombreux élus locaux, comme Frédéric Bierry, président de la Collectivité européenne d’Alsace, cette décision serait "inacceptable et incompréhensible". Il se dit très déçu : "On a beaucoup accompag...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles