Adama Traoré : le discours fort d'Aïssa Maïga contre les injustices

Louise Wessbecher

JUSTICE POUR ADAMA - La dernière fois qu’Aïssa Maïga avait marqué les esprits, c’était en février dernier sur la scène des César avec un plaidoyer pour plus de diversité au cinéma. Ce mardi 2 juin, l’actrice et réalisatrice de 45 ans a repris la parole aux côtés d’Assa Traoré, sœur d’Adama Traoré, lors de la manifestation contre les violences policières organisée devant le tribunal de justice de Paris.

Devant les plus de 20.000 personnes rassemblées à l’appel du comité de soutien à la famille d’Adama Traoré, un jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 après son interpellation, Aïssa Maiga a pris le micro, livrant un discours fort “pour une représentation digne” et contre les injustices, dans lequel elle lie notamment le combat contre la brutalité policière à celui de la représentation “positive et digne des populations afro-descendantes françaises” au cinéma.

“Je suis fière d’être ici, aux côtés d’Assa et de toutes les familles victimes de la brutalité policière en France. Je suis là en mémoire de tous ceux, la liste est trop longue, qui ont subi ces violences et qui l’ont payé de leur vie. Je suis actrice et réalisatrice, le combat que nous menons au cinéma, à la télévision et dans le théâtre en France est le même combat.

 

C’est un combat pour la représentation juste et une représentation positive et digne des populations afrodescendantes françaises. C’est un combat pour la justice à l’image, pour les populations d’origine asiatique, c’est un combat pour les populations d’origine arabe.

 

Nous ne laisserons pas le cinéma français tranquille. Nous ne laisserons pas la justice française tranquille. Nous ne laisserons pas la France tranquille tant qu’il y aura des injustices. Et tant que nos frères, nos sœurs, nos enfants seront susceptibles de mourir à cause de la police qui est censée les protéger.”

Vue plus de 100.000 fois sur...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post