Adèle Haenel révèle l'un des trésors cachés du film Portrait de la jeune fille en feu (VIDEO)

·1 min de lecture

Dans Portrait de la jeune fille en feu, diffusé ce soir dès 20h55 sur Arte, Céline Sciamma (Bande de filles, Tomboy) filme une passion amoureuse interdite au XVIIIe siècle. Marianne (Noémie Merlant), une peintre, doit réaliser le portrait d'Héloïse (Adèle Haenel), une jeune bourgeoise extraite du couvent parce que promise à un mariage forcé. Résistant à son destin d’épouse, Héloïse refuse de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

Le regard. C'est sans conteste l'un des éléments clés du film de Céline Sciamma. Celui d'un peintre sur son modèle. Et réciproquement. Celui de la réalisatrice sur ses actrices, Adèle Haenel et Noémie Merlant. "Le film est centré autour de la question du regard. Le regard dans le dialogue amoureux, le regard dans le dialogue de création" nous explique la réalisatrice Céline Sciamma. "Il pose également la question du cinéma : que signifie regarder ses interprètes ? Et parce que le cinéma est un art extrêmement collaboratif, se pose la question de ce que l'on crée comme relais organique, de ces regards entre nous, sur le plateau de tournage."

Ode vibrante à l'art, aux femmes et à l'amour, Portrait de la jeune fille en feu a reçu le prix du meilleur scénario au 72è Festival de Cannes, une nomination aux prestigieux Golden Globes (meilleur film étranger), ainsi que le César 2020 de la meilleure photographie (sur neuf nominations). C'est lors de sa présentation au Festival du (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

No Sudden Move (Canal+) : Steven Soderbergh revient au film de gangsters avec un casting All Stars
Mort de Jean-Paul Belmondo : ce que l'on sait de l'hommage national aux Invalides (MàJ)
Docteure Doogie (Disney +) : qui est Peyton Elizabeth Lee, la jeune actrice de la série ?
"C’est un bout de notre vie qui s’en va" : le touchant hommage de Vanessa Paradis à Jean-Paul Belmondo
Pourquoi on a adoré Boîte noire, polar parano vertigineux de Yann Gozlan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles