Adèle Haenel (Portrait de la jeune fille en feu, Canal+) : Une femme indignée

A 31 ans, elle compte 23 films, deux césars et onze nominations, dont la dernière en mars 2020 pour Portrait de la jeune fille en feu. Le film raconte l’éclosion d’un amour entre une peintre et son modèle sur une île bretonne, en 1770. Cette histoire de désir, de création et d’émancipation a été écrite par la réalisatrice Cécile Sciamma pour Adèle Haenel, comme un hommage intime à l’amour qui les a liées pendant dix ans. Elle compose avec Noémie Merlant dans le rôle de l'artiste peintre, un pas de deux sensuel et vibrant.

Une parole libérée

Née en 1989, Adèle grandit à Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Son père est traducteur, sa mère, enseignante. Elle débute les cours de théâtre à l'âge de 5 ans, et tourne son premier film à 11 ans, Les Diables, de Christophe Ruggia. En novembre 2019, dans une enquête publiée par Mediapart, elle révèle avoir été victime, entre 12 et 15 ans, d'attouchements et de harcèlement sexuel de la part de ce réalisateur. Ça l'a détruite. Au point de vouloir, un temps, renoncer au cinéma.

Egérie du cinéma d'auteur

En 2007, cinq ans après la sortie des Diables, elle est sollicitée par la même directrice de casting pour tourner Naissance des pieuvres de Céline Sciamma. Celle-ci deviendra sa compagne et "fait partie des gens qui [lui] ont sauvé la vie", déclare l'actrice. Après une licence de sociologie et d'économie, puis une prépa pour entrer à HEC, la jeune femme revient devant les caméras dans L'Apollonide, souvenirs de la maison close, de Bertrand Bonello.

Retrouvez cet article sur Télé-Loisirs

Que devient Armande Altaï, la prof de chant de Star Academy ?
Roselyne Bachelot passablement agacée par Élise Lucet dans Cash Investigation : "Vous avez une vision caricaturale !" (VIDEO)
Stéphane Plaza bientôt de retour en tournage ? "Je ne fais pas le forcing"
Abdellatif Kechiche accusé d'agression sexuelle : l'affaire est classée sans suite
N'oubliez pas les paroles : Kevin absent des Masters, Margaux confie sa déception