Acupuncture : 5 choses à savoir pour éviter les idées reçues

·1 min de lecture

Oubliez les idées reçues. L’acupuncture ne fait pas de miracles et les aiguilles ne sont pas des instruments de torture. Loin de là. Mais cette pratiques ancestrale, pratiquée régulièrement, favorise en douceur l’harmonie de vos énergies et soigne bien des maux. L'acupuncture est une pratique millénaire issue de la médecine chinoise. Écrit au IIIe siècle avant J-C, sous le règne de l’Empereur Houang-Ti, le "Nei Tching Soug Wen" est considéré comme l’ouvrage fondateur de l’acupuncture.

À l’époque, les Chinois utilisaient des tiges de bambou et des poinçons en pierre pour soigner leurs malades. Après la découverte du métal, les aiguilles d’acier prirent la relève. Enseignée plus tard dans les écoles du pays, cette branche de la médecine chinoise n’a fait parler d’elle en France qu’au XIXème siècle, avec le Traité d’Acupuncture du Dr Cloquet, qui suscitait à la fois l’intérêt des médecins et la méfiance du public.

Dès 1920, l’acupuncture a pris un véritable essor sous l'impulsion de Georges Soulié de Morant, consul de France à Pékin. Surnommé le père de l’acupuncture française, il a publié en 1930 le Précis de la vraie acupuncture chinoise qui reste une référence.

L’acupuncture traditionnelle est donc est l’un des 5 piliers de la médecine traditionnelle chinoise. Elle consiste à stimuler certains points spécifiques du corps appelés points d’acupuncture, afin de soulager, prévenir, ou soigner une maladie ou un trouble. Plutôt que de laisser nos corps et nos sens entrer en résistance (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS – Comme Audrey Fleurot, 30 façons d’avoir les cheveux roux en 2021
Parfum, soin, bougies : découvrez les 5 coups de coeur beauté de janvier 2021
Acide hyaluronique : pourquoi c'est bon pour la peau
PHOTOS - Les coupes de cheveux tendances ce printemps-été 2021
Forme : tout ce qu'il faut vraiment savoir sur le yoga