Kirsten Dunst antiféministe : elle crée la polémique

Kirsten Dunst se trouve rarement au cœur de polémiques. Plutôt discrète habituellement, elle s’est faite remarquer suite à une interview accordée au Harper’s Bazaar. Les propos qu’elle tenait au sujet du couple n’ont visiblement pas été au goût de tout le monde et plus précisément des féministes. Ces déclarations ont également suscité des réactions chez les journalistes avec plus ou moins de vigueur.

« Je pense que la féminité a été un peu sous-évaluée. Nous devons avoir notre propre travail et gagner de l’argent seule mais de retour à la maison, nous devons faire la cuisine être des mères. Ce sont des valeurs que ma mère m’a inculqué. Et parfois, on a besoin d’un chevalier en armure. Je suis désolée. Un homme doit être un homme et une femme, une femme. Il n’y a que comme cela qu’une relation peut  fonctionner. » avait déclaré l'actrice.

Dans un premier temps, ce sont les féministes qui se sont révoltées en prenant connaissance de ces propos, puis de Stacey Ritzen, journaliste pour le site de pop culture Uproxx, qui l’a descendue dans un article intitulé « Kirsten Dunst pense que les femmes devraient connaître leur place à la maison ». Dans celui-ci on peut lire : « Ces dernières années, elle (Kirsten Dunst) a continué à montrer à quel point elle était insupportable. Preuve en est sa dernière interview où elle donne son avis de la plus haute importance sur les rôles assignés à chaque genre », argumente-t-elle.

La journaliste Erin Gloria Ryan, qui écrit pour le site Jezebel a pris les déclarations de l’actrice de « Spider man » avec plus de légereté et un soupçon d’ironie. « Voilà comment marchent les relations, on a tout fait de travers jusqu’ici. Elle (Kirsten Dunst) n’est pas payée pour écrire sur la théorie du genre, donc ce n’est pas étonnant qu’elle dise des choses stupides ».

Sur le blog « The Gloss », on peut également trouver une réaction en rapport avec les recommandations de l’actrice, mais cette fois plus nuancée : « Il n’y a rien de mal à vouloir un (...)

Lire la suite sur Non Stop People