10 films particulièrement affectés par le 11 septembre 2001

Les conséquences des attaques terroristes du 11 septembre 2001 ont été ressenties dans le monde entier. Suite à la chute des tours jumelles, les studios hollywoodiens se sont penchés sur leurs prochaines sorties, réalisant que certaines révisions seraient parfois nécessaires afin de ne pas froisser le public avec des images et des thèmes terroristes. Voici plusieurs films directement affectés par le 11 septembre 2001…

Zoolander

Derek Zoolander va bientôt défiler dans les salles obscures dans Zoolander 2, malgré le flop du premier film.

La comédie de 2001 qui raconte l'histoire d'un mannequin homme un peu bête convaincu de devoir assassiner le premier ministre de la Malaisie est adoré et a de nombreux fans dans le monde entier, mais le film est sorti en salles à peine deux semaines après les attaques du 11 septembre qui ont frappé New York et Washington. Peu de gens avaient vraiment envie de rire à l'époque. Ben Stiller a même dû retirer numériquement à la dernière minute certains plans qui incluaient les tours jumelles.

Spider-Man

Beaucoup de films ont été affectés par la chute des tours jumelles à New York mais peu de films ont été aussi affectés que Spiderman de Sam Raimi. Dans la première bande-annonce de Spider Man, le super héros tissait un piège géant entre la tour 1 et 2 du World Trade Center afin de coincer un hélicoptère (voir ci-dessus); suite aux événements du 11 septembre la bande-annonce a été retirée des salles et la scène a été coupée.

True Lies 2
Vous pensez probablement que True Lies 2 n'existe pas et vous avez absolument raison. D'ailleurs, vous pouvez remercier Al-Qaïda pour ça. James Cameron a abandonné l'idée de donner une suite à sa comédie d'action de 1994 après le 11 septembre 2001 car il trouvait que « le terrorisme n'était plus drôle ». C'est un peu insensible pour les victimes des attaques terroristes précédentes mais l'idée de « tout détruire pour le fun » associée au premier film ne semblait plus vraiment coller.

Glitter
Mariah Carey a tenté de devenir une star du cinéma en 2001 mais Mohamed Atta et ses amis voyaient les choses autrement. Comme pour Zoolander, le projet futile de Mariah Carey, un film sur la vie d'une jeune femme pauvre qui essaye de réussir dans une grande ville a été un échec retentissant lors de sa sortie après les attentats du 11 septembre, le public n'étant pas exactement ravi à l'idée de passer plusieurs heures dans une salle close en compagnie de Mariah. Cette dernière a récemment commenté à propos de ce flop le qualifiant de « moment kitsch dans l'histoire, dans l'histoire de ma vie ». Merci d'avoir précisé que tu ne parlais pas de l'Histoire avec un grand H, Mariah.

Men In Black II
Toute la fin de la suite de Men In Black de Barry Sonnenfeld a dû être drastiquement modifiée. Une scène dans laquelle l'Agent J joué par Will Smith et l'agent K joué par Tommy Lee Jones se battaient contre des aliens au sommet du World Trade Center avait déjà été tournée mais les producteurs ont réalisé que le public n'aimerait pas se rappeler de ces bâtiments emblématiques de cette manière et B. Sonnenfeld et son équipe ont dû tourner une nouvelle scène de fin. Men In Black 3 contient un plan de la Freedom Tower, alors en construction en 2012, pour faire un petit clin d'œil.

Lilo et Stitch

Comment un film de Disney pourrait-il être affecté par les attaques terroristes du 11 septembre ? Disney est plutôt sensible à ce sujet et la version originale du film incluait une scène dans laquelle Stitch et ses amis prenaient le contrôle d'un Boeing-747 et le faisaient voler à travers le centre-ville d'Honolulu, virevoltant entre les bâtiments. Ils n'ont pas eu d'autre choix que de couper la scène. L'avion a été remplacé par une navette spatiale et la scène se déroule maintenant à la montagne. Une autre scène coupée évoquait également une blague à propos des avertissements de tsunami seulement quelques années avant le terrible tsunami de 2004 dans l'Ocean indien. Le monteur sur ce film mérite une médaille.

La Mémoire dans la peau
Voici un film qui a été modifié, non pas afin d'éviter les liens avec le 11 septembre mais plutôt pour les insinuer. Le film devait initialement sortir la semaine avant le 11 septembre mais le tournage de nouvelles scènes a décalé la sortie en 2002. Entre temps, les tours se sont effondrées et Doug Liman et les producteurs du film ont hésité entre insister sur ou atténuer le thème du terrorisme et des activités gouvernementales suspicieuses car il aurait été bizarre que le film ne semble pas correspondre aux événements de l'époque. Ils ont fini par trouver un compromis et ont filmé des scènes d'ouverture et finale différentes, abandonnant la première séquence à Mykonos en se concentrant davantage sur une introduction plus directe.

Dommage collatéral
La carrière d'Arnold battait de l'aile en 2001 mais Dommage collatéral est le film qui a vraiment donné le coup de grâce. Le film devait initialement sortir le 5 octobre 2001 mais Warner Bros. a reporté la sortie du film afin qu'il soit révisé suite aux attaques, une décision astucieuse sachant que le mot « bombe » apparaissait sur de nombreuses publicités du film ainsi que la phrase : Que feriez-vous si vous perdiez tout ?. Une scène avec Sofia Vergara, qui jouait une terroriste colombienne prenant le contrôle d'un avion, a été coupée, et tous les éléments antipatriotiques ont été retirés du film qui est finalement sorti en février 2002 et n'a pas séduit grand monde.

Nosebleed
Jackie Chan était censé jouer dans un film d'action qui devait se dérouler et être filmé au Word Trade Center, avant qu'Al-Qaïda ne le détruise. Le film de New Line dans lequel Jackie Chan devait jouer un nettoyeur de vitres à New York qui découvre un complot terroriste visant à détruire les tours a évidemment été annulé suite aux événements du 11 septembre. Renny Harlin, le réalisateur de 58 minutes pour vivre, devait réaliser le film. Peu de temps après les attaques, une rumeur selon laquelle Jackie Chan devait se trouver dans la tour Nord le matin du 11 septembre a commencé à circuler mais l'information a plus tard été démentie.

Les Indestructibles
Une fois de plus, il peut paraître étrange qu'un film d'animation évoque des attaques terroristes, intentionnellement ou non, mais Pixar a dû effacer une scène dans laquelle monsieur Indestructible se libère de ses frustrations dans une usine désaffectée. Pourquoi ? Le bâtiment en question s'effondre partiellement, ce qui a suffit à stresser les producteurs de Pixar par rapport au bâtiment 7 du World Trade Center, trois ans après son effondrement. La scène a été remplacée et la crise de monsieur Indestructible en version Hulk a été abrégée.

Yahoo Movies UK

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles