«Une activité extrêmement encadrée», la secrétaire générale de Danone se défend de puiser trop d'eau

Le groupe Danone , qui détient 26 marques d'eaux bien connues des Français - Évian , Volvic, Badoit entre autres - fait l'objet de critiques. Ses détracteurs estiment que le groupe a puisé une quantité astronomique d'eau cet été alors que l'Hexagone affrontait un épisode de sécheresse sans précédent. Des accusations dont s'est défendue Laurence Peyrault, secrétaire générale de Danone France, dans l'émission La France bouge.

"On a une obligation absolue et un engagement de ne jamais puiser plus d'eau que ces sources profondes nous donnent", assure-t-elle. Selon Laurence Peyrault, le groupe Danone doit observer des "quotas" de prélèvement qu'il s'efforce de respecter. "C'est une activité extrêmement encadrée par les autorités et c'est tant mieux", a-t-elle ajouté.

"Nous sommes restés en dessous de nos autorisations"

La secrétaire générale du groupe certifie que les températures caniculaires qui ont envahi le pays cet été n'a pas changé la donne. "Ce n'est pas parce que l'été a été particulièrement chaud que nous avons dépassé nos quotas. Au contraire, nous sommes restés en dessous de nos autorisations. C'est important puisque nous avons cette responsabilité de régénérer ce que la terre nous donne."

 

>> Retrouvez toutes les émissions de La France bouge de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

 

Laurence Peyrault estime d'ailleurs que les eaux profondes sont généralement protégées des épisodes de sécheresse. "Les eaux de surface, effectivement, se ra...


Lire la suite sur Europe1