Actions et rendements profitent d'un regain d'optimisme

par Marc Angrand
·3 min de lecture
LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT À MI-SÉANCE

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Wall Street devrait poursuivre son rebond vendredi même si la remontée des rendements obligataires risque de pénaliser les valeurs technologiques tandis que les Bourses européennes progressent à mi-séance, la solidité apparente de la reprise économique aux Etats-Unis l'emportant sur les inquiétudes liées à la situation sanitaire en Europe.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse d'environ 0,3% pour le Dow Jones et 0,2% pour le Standard & Poor's 500 mais un recul de 0,3% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,47% à 5.980,31 points à 11h45 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,71% et à Francfort, le Dax avance de 0,72%.

L'indice EuroStoxx 50 progresse de 0,6%, le FTSEurofirst 300 de 0,58% et le Stoxx 600 de 0,66%.

Ce dernier affiche pour l'instant une hausse de près de 0,6% sur l'ensemble de la semaine, sa quatrième performance hebdomadaire positive d'affilée.

Après le chiffre inférieur aux attentes des inscriptions au chômage aux Etats-Unis jeudi, la hausse plus marquée qu'attendu de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne entretient l'espoir de voir la reprise économique mondiale se renforcer dans les prochains mois, malgré la troisième vague de l'épidémie qui contraint plusieurs pays européens, dont l'Allemagne et la France, à de nouvelles restrictions.

Les investisseurs surveilleront à 12h30 GMT les chiffres des revenus et dépenses des ménages américains puis à 14h00 GMT les résultats définitifs de l'enquête de l'université du Michigan sur le moral des ménages.

VALEURS EN EUROPE

Les espoirs de reprise, en favorisant la hausse des cours du pétrole et des métaux de base comme le cuivre (+2,08%), profitent aux secteurs de l'énergie et des matières premières, dont les indices Stoxx gagnent respectivement 1,79% et 2,88%.

A Paris, ArcelorMittal s'adjuge 2,72% en tête du CAC 40.

Le blocage du canal de Suez profite par ailleurs aux compagnies de transport maritime comme A.P. Moller Maersk (+4,74%) ou Hapag Lloyd (+6,75%).

Dans le secteur bancaire, Santander gagne 2,26% après l'annonce d'une offre de rachat des parts des actionnaires minoritaire de sa filiale mexicaine et la promesse d'un retour à un taux de distribution de 40% à 50%.

TAUX

La hausse des actions détourne les investisseurs du marché obligataire, avec pour conséquence une remontée des rendements: celui des bons du Trésor américain à dix ans est en hausse de plus de six points de base à 1,676%.

Sur le marché obligataire européen, celui du Bund à dix ans prend plus de quatre points à -0,342%.

CHANGES

La hausse des rendements des Treasuries profite au dollar, qui s'apprécie de 0,35% face à un panier de devises de référence, tout près du plus haut de quatre mois atteint jeudi.

L'euro reprend un peu de terrain grâce au bon chiffre de l'indice Ifo mais, à 1,1774 dollar, il reste en baisse de plus de 1% sur la semaine.

PÉTROLE

La crainte de voir le blocage du canal de Suez perturber durablement le marché pétrolier mondial l'emporte pour l'instant sur les doutes quant à l'évolution de la demande, ce qui se traduit par une hausse marquée des cours,

Le Brent gagne 1,79% à 63,06 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 2,03% à 59,75 dollars.

(édité par Patrick Vignal)