Une enquête pénale ouverte après le sabotage de fibres optiques

Plusieurs actes de vandalisme ont perturbé la connexion Internet dans plusieurs villes mercredi matin.
Plusieurs actes de vandalisme ont perturbé la connexion Internet dans plusieurs villes mercredi matin.

Une enquête préliminaire a été ouverte mercredi 27 avril après une vague d'actes de malveillance d'une ampleur sans précédent visant le réseau national de fibre optique, a indiqué le parquet de Paris. La section cyber de ce parquet a ouvert une enquête des chefs de « détérioration de bien de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation », « entrave à un système de traitement automatisé de données » et « association de malfaiteurs », concernant ces incidents qui ont entraîné mercredi des ralentissements et des coupures d'accès à Internet dans plusieurs grandes villes françaises, dont Grenoble, Besançon, Reims et Strasbourg.

C'est l'opérateur Free qui semble le plus largement impacté. Sur Twitter, il a fait part de « multiples actes de malveillances » survenus sur son réseau fibre au cours de la nuit. Selon Free, les perturbations qui en ont découlé sont désormais « circonscrites ».

Bonjour, une rupture de fibre engendre depuis ce matin une interruption de service sur la région de Cernay la Ville (78) ainsi qu'une partie du 78 et du 91.
Une équipe est sur place, nous vous tiendrons informé de l'évolution de la situation. Merci pour votre patience. pic.twitter.com/2XIRCXyR7j

— Free 1337 (@Free_1337) February 21, 2022

« Les attaques ont eu lieu cette nuit à 4 heures. Depuis ce matin, les équipes sont mobilisées », a déclaré à l'AFP l'opérateur, qui espère que le réseau sera « rétabli dans la journée ». L'opérateur SFR, également concerné [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles