A nos actes manqués : Goldman a-t-il fraudé le fisc ?

Le chanteur Jean-Jacques Goldman a été convoqué par la police judiciaire.

Jean-Jacques Goldman a-t-il fraudé le fisc ? L’affaire est tout ce qu’il y a de plus sérieux. La personnalité préférée des Français selon un récent sondage BVA a été convoqué jeudi par la police judiciaire de Marseille, révèle le journal La Provence. Le célèbre compositeur, 61 ans, a été entendu pour « faux et usage de faux ».

Il est accusé par des artisans d'avoir sous-évalué les taxes sur le montant des travaux et enfreint le code de l'urbanisme lors du chantier de rénovation de sa maison du Roucas-Blanc, un quartier huppé de Marseille. La Provence précise les charges seraient « extrêmement légères ». Seules seules des infractions fiscales et urbanistiques pourraient finalement être retenues.

Le différend a éclaté lorsque les entrepreneurs ont subi un redressement fiscal indiquant que les travaux réalisés dans la maison de Jean-Jacques Goldman devaient être taxés à 19,6% au lieu de 5,5 % de TVA. Les artisans ont alors demandé au chanteur de leur restituer une partie de l'argent mais celui-ci aurait refusé, entraînant une plainte de la part de l'entreprise. Contacté, l'interprète d'A nos actes manqués, a refusé de s’exprimer sur le dossier.

Retrouvez cet article sur voici.fr


Et la personnalité préférée des français est…
Jean-Jacques Goldman : M.Pokora, Shy’m, Zaz et d’autres le reprennent
AUDIO Ecoutez un extrait du nouveau single des Enfoirés
Jean-Jacques Goldman a 60 ans aujourd’hui

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.