Acte 13 des Gilets jaunes : de violentes échauffourées samedi à Metz, Lyon et Bordeaux

P.R. avec AFP
A Bordeaux, douze policiers ont été blessés, selon la préfecture

Dans toute la France, les manifestations des Gilets jaunes ont été émaillées de violences, notamment entre manifestants et policiers.


Affrontements entre policiers et manifestants, incendies, barricades… Les violences et dégradations ont été multiples dans les villes de France où la mobilisation des Gilets jaunes pour cet acte 13 était la plus forte ce samedi. Comme tous les samedis, la plupart des échauffourées ont éclaté en fin de manifestation, peu avant la tombée de la nuit.

A Paris, les dégâts humains et matériels étaient importants, malgré une mobilisation en baisse : le ministère de l’Intérieur a dénombré 4 000 manifestants, contre 10 500 le samedi précédent. Au total, plus de 51 000 manifestants ont défilé dans les rues du pays. Ces chiffres sont cependant contestés par les Gilets jaunes.

A Paris, un manifestant blessé, un véhicule de Sentinelle incendié. Un manifestant a été grièvement blessé à la main aux abords de l’Assemblée nationale. Une enquête judiciaire a été ouverte, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. « L'opération a été longue ce matin, c'est un travail méticuleux, c'est une blessure grave que je regrette », a déclaré le ministre sur France Inter.

De son côté le parquet de Paris a ouvert samedi une enquête en recherche des causes des blessures graves, confiée à l’IGGN selon une source judiciaire.

Plus tard dans l’après-midi, samedi, l’incendie d’un véhicule de la mission antiterroriste Sentinelle a provoqué la colère du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Quatre gendarmes et deux Gilets jaunes hospitalisés à Metz. La tension entre forces de l’ordre et des Gilets jaunes était très forte à Metz (Moselle), où près de 1 900 manifestants se sont rassemblés, selon la police. Vers 17 heures, 800 à 900 personnes ont tenté de forcer un barrage des forces de l’ordre, sur un pont permettant d’accéder à la préfecture. Ces dernières, qui ont essuyé divers projectiles, ont répliqué en lançant des grenades (...) Lire la suite sur LeParisien.fr

Meeting de Marine Le Pen : le RN dépose une plainte pour menace de mort
Bordeaux : une enquête ouverte après une agression homophobe à la sortie d’un bar
Du Tarn aux Yvelines, plusieurs profanations d’églises en une semaine
Gilets jaunes : un fourgon pénitentiaire visé par des manifestants à Paris samedi
Incendie mortel à Lyon : «Les escaliers se sont écroulés dans l’explosion»