"Acqua alta" de Venise : l'Unesco exhorte à la relance du projet MOSE pour sauver la Sérénissime de l'inondation

franceinfo Culture avec agences

L'Unesco a appelé vendredi 15 novembre à passer à la vitesse supérieure dans les projets visant à sauvegarder Venise, après des années de sur-place, au moment où la cité lagunaire connaît sa plus importante inondation "en cinquante ans".

"Il faut que les ingénieurs et les spécialistes travaillent ensemble pour la mise en oeuvre du projet MOSE, conçu en 1984 et toujours pas opérationnel", a exhorté Mechtild Rössler, la directrice à l'Unesco chargée du patrimoine, interrogée par l'AFP. "Si la Ville nous le demande, nous pouvons envoyer des experts et ingénieurs pour relancer ce projet dont les travaux ont commencé en 2003", a affirmé la responsable.


Un projet complexe prêt à 93%

Retardé par des malfaçons et des enquêtes pour corruption, MOSE (Moïse en italien, acronyme de Module expérimental électromécanique) s'appuie sur 78 digues flottantes qui se relèvent et barrent l'accès à la lagune en cas de montée des eaux de l'Adriatique jusqu'à trois mètres de hauteur. De récents tests ont permis d'identifier des vibrations et de la rouille mais, selon le gouvernement italien, il est "prêt à 93%" et sera "achevé au printemps 2021". Initialement, ce système était attendu pour la mi-2019, selon l'Unesco.

"C'est un projet extrêmement complexe", a reconnu Mme (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi