Des acides aminés, des éléments essentiels à la vie, retrouvés sur un astéroïde

Ce sont de petits grains de poussière qui nous en apprennent beaucoup sur nos origines: prélevés sur un astéroïde par une sonde japonaise en 2019, ils ont été rapportés sur terre pour analyse. Et ils s'avèrent encore plus intéressants qu'anticipé, puisque ces grains de poussière contiennent des acides aminés, une des briques de la chimie du vivant sur Terre.

Il s'appelle Ryugu, c’est un bout de caillou flottant dans l'espace à plus de 300 millions de kilomètres de la Terre. Une cible, évidemment pas choisie au hasard par la Jaxa, l'agence spatiale japonaise pour sa mission Hayabusa-2. L’objectif: en prélever quelques grains, et les rapporter sur Terre pour analyse.

C'est chose faite, et Ryugu s'avère être un meilleur choix que prévu puisque la poussière rapportée nous apprend en effet qu'il s'agit d'un astéroïde parmi les plus ancestraux de notre système solaire. C'est un échantillon venu du passé, qui nous renseigne sur les conditions qui régnaient alors, il y a 4,5 milliards d'années.

L’autre surprise de l'échantillon est qu'il contient des acides aminés, des molécules qui servent à fabriquer les protéines utilisées par les êtres vivants. Ce n'est pas la première fois qu'on en trouve dans l'espace puisque la mission européenne Rosetta en avait par exemple repéré sur la comète Tchouri.

Des éléments nécessaires à la vie dans des environnements spatiaux

(et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles