Acheter son premier bien est un investissement important et une bonne préparation s’impose pour le réussir. Prêts, taux, courtier, travaux… on répond à toutes vos questions sur le premier achat immobilier.

Acheter son premier bien immobilier : les étapes à suivre

Acheter son premier bien immobilier est un projet qui nécessite beaucoup d’organisation et de préparation. Pour le réussir, on vous conseille de suivre les étapes suivantes :

  • Déterminez le montant du prêt auquel vous avez droit en fonction de vos revenus afin de connaître vos capacités budgétaires. Il ne sert à rien de visiter des maisons à 400 000€ si vous ne pouvez emprunter que 250 000€. Il existe de nombreux outils en ligne pour déterminer votre capacité d’emprunt.

  • Définissez votre projet d’achat et la fin que vous lui réservez : type de bien, critères de recherche, localisation, résidence principale, secondaire ou investissement locatif, etc.

  • Partez à la recherche de votre bien : vous pouvez passer par une agence immobilière. Elle vous fera gagner du temps mais il faudra aussi payer des frais d’agence.

  • Une fois le bien trouvé, vous devez signer le compromis de vente.

  • Trouvez ensuite une offre de crédit pour financer l’achat de votre bien et envoyez le dossier de prêt complet.

  • Vous recevrez un accord de principe sous 3 semaines maximum et vous pourrez signer l’offre de prêt sous 2 semaines.

  • Après la signature de l’offre de crédit et acceptation de la banque, vous obtiendrez votre prêt immobilier.

Attention aux délais !

Banques, propriétaires ou agences immobilières vous laissent des délais de réflexion durant les différentes étapes de votre projet d’achat. Voici les principaux délais auxquels faire attention :

- Le délai d’obtention du crédit : Après avoir trouvé le bien de vos rêves et signé le compromis de vente, l’agence immobilière ou le propriétaire vous laissent un délai de 3 mois pour trouver le crédit qui financera votre achat.

- Le délai de validité de l’offre de crédit : Après la validation de votre dossier, la banque vous donne 10 jours pour accepter son offre de prêt.

- Le délai de rétraction : Vous avez accepté une offre d’emprunt mais vous le regrettez déjà ? Vous avez 7 jours pour vous rétracter.

- Le délai de réflexion : Prêt accordé, la banque vous laisse un délai de réflexion de 10 jours avant de débloquer les fonds.

VIDÉO - "Le PTZ a permis à de nombreux Français d'acquérir leur première résidence principale"

Quand acheter son premier bien immobilier ?

Que vous soyez primo-accédant ou non, il n’y a pas de période précise pour devenir propriétaire. Logiquement, vous pouvez songer à acheter votre premier bien immobilier lorsque vous avez les moyens de le faire. Mais plus jeune vous êtes, mieux c’est. Vous pourrez en effet emprunter sur une durée plus longue, et donc avoir une assurance emprunteur moins chère et des mensualités moins élevées.

Pour vous donner une idée, chez le comparateur de prêt immobilier lesfurets, l’âge moyen constaté pour l’achat de sa résidence principale entre juin 2021 et juin 2022 est de 36 ans et demi.

Le bon timing pour lancer votre projet de premier achat immobilier dépend aussi des taux d’emprunt. Si votre projet est pour l’année 2022, sachez que les taux immobiliers sont en hausse depuis quelques mois suite à l’inflation. Ils ont atteint une moyenne de 1,38% en mai 2022.

Faut-il faire appel à un courtier pour son premier achat immobilier ?

Vous pouvez bien entendu trouver vous-même votre prêt immobilier mais, pour un primo-accédant, la mission risque d’être longue et compliquée.

Il peut être utile de faire appel à l’expérience d’un courtier immobilier pour obtenir un prêt aux meilleures conditions et surtout au meilleur taux. Sa mission est en effet de trouver le financement le plus adapté à vos besoins et votre profil d’emprunteur, mais aussi de négocier certaines conditions pour rendre le crédit plus accessible. Il vous permet de gagner du temps, d’économiser de l’argent et de vous débarrasser de certaines démarches administratives.

VIDÉO - Prêt immobilier : un courtier, à quoi ça sert ?

Comment bien choisir son premier bien immobilier ?

Maison ou appartement ? Neuf ou ancien ? Avec travaux ou sans ? Bien définir le type de logement recherché avant de vous lancer dans votre projet d’achat est primordiale. On vous aide à y voir plus clair :

  • Maison ou appartement ?

Si votre budget le permet, acheter une maison peut s’avérer plus avantageux pour une famille à la recherche d’une résidence principale. Une maison offre généralement un plus grand extérieur, et vivre dans un logement individuel vous épargne les charges et toutes les problématiques de copropriété.

Cependant, le propriétaire d’une maison doit prévoir des dépenses supplémentaires et un budget d’entretien plus élevé : charges de gaz et d’électricité, taxe foncière plus chère que celle d’un appartement plus petit, entretien de jardin ou de terrain, etc.

Acheter un appartement est par ailleurs idéal pour une personne qui cherche à habiter en centre-ville, être proche des commerces ou pour en faire un investissement locatif. Un appartement exige moins d’entretien qu’une maison individuelle, mais peut aussi vous faire profiter de services annexes (conciergerie, salle de sport, laverie…).

Mais attention, en tant que propriétaire d’un appartement, vous devez léguer toute la gestion des espaces communs au syndic, les charges locatives peuvent être élevées et vous devrez demander des autorisations pour tous travaux envisagés.

  • Dans le neuf ou dans l’ancien ?

Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients :

.

Avantages

Inconvénients

Neuf

- Garanties solides

- Pas de travaux

- Aux dernières normes environnementales

- Frais de notaire moins chers de 2% à 3%

- Achat plus cher

- Les lotissements imposent parfois des règles donc moins de liberté d’aménagement

- Vis-à-vis jusqu’à ce que les haies poussent

Ancien

- Moins cher à l’achat que le neuf

- Cachet et charme des anciennes constructions

- Travaux et nombreuses possibilités d’aménagement

- L’historique de consommation énergétique permet de connaître le budget énergie

- Budget supplémentaire pour les travaux

- Les frais de notaires sont plus élevés

- Les garanties sont faibles, des pannes et soucis d’installations sont à prévoir à court ou à moyen terme

  • Logement existant ou à faire construire ?

Si vous êtes pressés d’acheter et d’occuper votre nouveau logement, choisissez un bien déjà construit qu’il vous suffira de réaménager à votre goût. De plus, il est beaucoup plus facile de se projeter dans une maison ou un appartement que vous pouvez visiter.

Mais si la maison de vos rêves est dessinée dans votre imagination, vous pouvez la faire construire et exiger tous les critères souhaités : superficie, aménagement... Sa construction prendra du temps, certes, mais elle aura le mérite d’être moins énergivore, confortable et bien isolée.

  • Résidence principale ou investissement locatif ?

Un primo-accédant achète généralement un logement pour y vivre. Si votre capacité d’emprunt vous permet d’acheter un logement qui répond à vos besoins et à ceux de votre famille, votre premier achat immobilier va donc vous permettre d’acquérir votre résidence principale.

Mais si vous avez la possibilité d’acheter un bien et que celui-ci ne correspond pas à vos attentes, vous avez tout de même la possibilité de faire un investissement locatif. Un projet intéressant car il permet de commencer à se constituer un apport personnel solide pour financer la maison de vos rêves plus tard. Et pas que ! L’investissement locatif peut vous faire :

- Profiter d’un prêt immobilier à taux bas.

- Placer votre épargne.

- Profiter de certaines aides de l’État, notamment le Prêt locatif social ou le Prêt locatif intermédiaire. Vous bénéficiez alors d’un taux indexé sur la rémunération du Livret A, la TVA est réduite à 5,5% et vous êtes exonéré de taxe foncière sur les propriétés bâties.

VIDÉO - “Vous louez votre logement ? Saviez-vous que vous pouvez déduire de vos impôts les travaux de rénovation énergétique ?”

  • Où acheter son premier bien immobilier ?

Que ce soit pour une résidence principale ou un investissement locatif, l’emplacement du bien est un critère important. Pour bien le choisir, renseignez-vous sur :

- Le quartier : l’environnement autour du bien, les projets en cours et à venir vont avoir un impact sur sa valeur.

- Le niveau local et la structure de l’habitation affectent le prix au mètre carré, à la hausse ou à la baisse.

- La géolocalisation du bien aide à fixer le prix. Vous pouvez consulter les ventes immobilières enregistrées sur les 6 derniers mois autour d’un secteur sur le site impots.gouv.fr.

VIDÉO - "Vous déménagez ? La première chose à intégrer, c’est le timing"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles