Elle achète un vase pour 4 euros et découvre qu’il s’agit d’un artefact maya vieux de 2000 ans

Il y a des brocantes qui valent le détour. En 2019, Anne Lee Dozier, une américaine de Washington D.C., craque pour un petit vase en poterie vendu dans une friperie dans le Maryland, à seulement 3,99 dollars, soit l’équivalent de 4 euros. Elle l’avait justement choisi parce qu’il lui rappelait des motifs propres à la culture des autochtones au Mexique. “J'ai supposé que c'était une reproduction touristique vieille de 20 ou 30 ans”, a-t-elle confié au journal The Independent. Finalement, il ne s’agit pas d’une reproduction mais bel et bien d’un artefact maya, vieux de 2000 ans !

5 ans, qu’elle gardait ce vase maya dont elle ne connaissait pas la véritable valeur. Comment a-t-elle découvert le secret de cet artefact ? Dans le cadre de son travail au sein d’une organisation de défense des droits humains, Anna Lee Dozier a dû se déplacer au Mexique. Là-bas, lors d’une visite au Musée national d’anthropologie de Mexico, elle remarque qu’un des vases exposés ressemble trait pour trait au sien. Pour écarter le doute, elle décide d’en informer le musée, qui la redirige vers l’ambassade américaine, à qui elle envoie les photos du vase. Le verdict tombe : il ne s’agit pas du tout d’une reproduction.

Selon les experts de l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire (INAH) le vase en question, parfaitement conservé, est une urne de la civilisation maya, établie dans la péninsule du Yucatàn. L’artefact daterait de l’an 200 à l’an 800.

De son côté, l'Américaine a rendu l’objet à l’INAH (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment la Reine Claude de France a-t-elle donné son nom à une prune ?
En Suisse, des bijoux très anciens découverts dans un champ de carottes
Euro de football : le premier pays à avoir gagné le championnat n'existe même plus
Chartres : des archéologues ouvrent un sarcophage de l’époque mérovingienne, scellé depuis plus de 1500 ans
Voici la raison pour laquelle les géologues lèchent les roches !