Publicité

Accusations de violences conjugales : le directeur de Sciences Po, Mathias Vicherat, démissionne

Par le biais d'un e-mail matinal adressé aux étudiants et au personnel de l'institution, le directeur de Sciences Po, Mathias Vicherat, a annoncé mercredi 13 mars sa démission. Cette décision intervient après son renvoi, aux côtés de son ex-compagne, devant le tribunal correctionnel pour des accusations mutuelles de violences conjugales. Bien qu'aucune plainte n'ait été déposée « de part et d'autre », une « enquête » du commissariat du 7e arrondissement de Paris a abouti à ce retour devant la justice, explique le principal intéressé dans un communiqué relayé par franceinfo.

« En tant que directeur de Sciences Po, c'est moins ma personne que l'institution qui m'importe, c'est pourquoi j'ai décidé, afin de la préserver, de démissionner de mes fonctions de directeur de l'Institut d'études politiques de Paris et d'administrateur de la Fondation nationale des sciences politiques », écrit-il.

À lire aussi « Ne la laissez pas rentrer, c’est une sioniste » : Sciences Po Paris bloqué par des étudiants propalestiniens

Des allégations fermement contestées

Mathias Vicherat, ancien camarade de promotion d'Emmanuel Macron à l'ENA, avait été placé en garde à vue pour ces faits en décembre dernier. Le même mois, à la suite de l'éclatement de l'affaire, il s'était temporairement retiré de ses fonctions, avant de reprendre son poste fin janvier, pour moins de deux mois. Dans son texte, il précise qu'il conteste « toujours » les accusations de violences formulées contre lui et con...


Lire la suite sur LeJDD