Accusations de viol: Justin Bieber se défend

Nawal Bonnefoy
Justin Bieber début février 2020. - Cindy Ord - Getty Images North America - AFP

Accusé d'avoir agressé sexuellement une femme en 2014, Justin Bieber a publié sur Twitter une série de messages dans lesquels il nie les faits. "Habituellement je ne réagis pas, car j'ai été confronté à des accusations diverses durant toute ma carrière, mais après avoir discuté avec ma femme et mon équipe, j'ai décidé ce soir de parler d'un problème", a-t-il indiqué le 22 juin.

Samedi, une internaute utilisant le pseudonyme de "Danielle" a assuré avoir été victime du chanteur canadien le 9 mars 2014, dans une chambre d'hôtel au Four Seasons à Austin, au Texas. Dans un tweet, elle a expliqué avoir eu une relation sexuelle forcée avec la star. Elle était âgée de 21 ans au moment des faits supposés.

Les rumeurs sont des rumeurs, mais l'abus sexuel est une chose que je ne prends pas à la légère", a répondu Justin Bieber. "Je voulais réagir aussitôt, mais par respect pour les nombreuses victimes confrontrées à ce problème au quotidien, je voulais être sûr de réunir tous les faits avant de faire une déclaration.

"Cette histoire n'est pas vraie"

"Au cours des dernières 24 heures, un nouveau compte Twitter a été créé, pour raconter une histoire d’agression sexuelle à mon sujet (...) Je tiens à être clair. Cette histoire n’est pas vraie", a écrit l'interprète de What Do You Mean, qui affirme ensuite "ne jamais avoir été présent sur les lieux évoqués" dans l'accusation.

"J'ai effectivement fait une suprise à un public à Austin en débarquant sur scène au festival SxSw, avec mon assistant à côté, et j'ai chanté quelques chansons", a précisé Justin Bieber. "J'ai assisté à cet événement avec ma petite amie de l'époque, Selena Gomez".

Pour étayer ses propos, le chanteur a également partagé un article relatant le concert, et qui précise bien que Selena Gomez était avec lui. Mais aussi des captures d'écran d'e-mails, des photos de son assistant, ainsi qu'une facture montrant qu'il avait dormi cette nuit-là dans un logement Airbnb, puis dans un hôtel à Westin la nuit suivante.

Chaque accusation d'agression sexuelle devrait être prise au sérieux, et voilà pourquoi ma réponse était nécessaire", a-t-il conclu. "Toutefois, cette histore est factuellement impossible, et c'est la raison pour laquelle je vais travailler avec Twitter et la police afin d'intenter une action en justice".

Le compte Twitter de la personne accusant Justin Bieber a, depuis, été supprimé de la plateforme.

Article original publié sur BFMTV.com