Accusations de viol : fin d’une garde à vue « abusive » pour Juan Branco

·1 min de lecture
« L'enquête se poursuit » concernant les accusations de viol contre Juan Branco, a précisé le parquet.
« L'enquête se poursuit » concernant les accusations de viol contre Juan Branco, a précisé le parquet.

L'avocat Juan Branco a été entendu mardi en garde à vue à Paris dans l'enquête pour « viol » ouverte fin avril après des accusations à son encontre d'une jeune femme et en est ressorti sans poursuites à ce stade, a-t-on appris de sources concordantes. Juan Branco, qui avait évoqué une relation consentie avec la jeune femme qui l'accusait, a été convoqué mardi matin dans les locaux du premier district de la police judiciaire parisienne (1er DPJ) où il a aussitôt été placé en garde à vue. Il a été remis en liberté en fin de journée, selon son avocat, maître Yassine Bouzrou, et le parquet de Paris. « L'enquête se poursuit », a précisé le parquet.

Dans un communiqué, Me Bouzrou a indiqué avoir pris connaissance des déclarations de la plaignante. « Il est très clair que ce qu'on lui reproche est dépourvu de fondement et que cette garde à vue était abusive », a-t-il estimé, demandant le « classement sans suite immédiat » de cette enquête. Selon Me Bouzrou, la plaignante « affirme elle-même qu'il n'y a eu ni violence, ni menace, ni manifestation de son opposition à la pénétration », « indique s'être déshabillée elle-même » et est « restée dormir avec Juan Branco après la relation sexuelle ».

Instagram et opiacé

La femme de 20 ans avait déposé une main courante au commissariat du 14e arrondissement de Paris le 29 avril, révélée par le quotidien Le Parisien, après sa rencontre avec Juan Branco à la suite d'échanges sur le réseau Instagram. La main courante vise à sig [...] Lire la suite