Accusations de viol : Darmanin confronté pendant neuf heures à la plaignante

·2 min de lecture

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin était vendredi en début d'après-midi au tribunal judiciaire de Paris pour être confronté devant la juge d'instruction à Sophie Patterson-Spatz, la femme qui l'accuse de "viol". La confrontation avec son accusatrice a duré environ neuf heures.

Pour la première fois, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a été confronté vendredi devant une juge d'instruction à la femme qui l'accuse de viol depuis 2017, Sophie Patterson-Spatz, au tribunal judiciaire de Paris. Le ministre, placé à la mi-décembre sous le statut de témoin assisté dans ce dossier, est accusé de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance. La confrontation avec son accusatrice, Sophie Patterson-Spatz, a duré environ neuf heures.

Dans un communiqué transmis à l'AFP peu avant 23h30, les avocats du ministre, Me Pierre-Olivier Sur et Me Mathias Chichportich, se sont réjouis qu'"à la fin de cette confrontation, Gérald Darmanin reste sous le statut de témoin assisté", ce qui constitue selon eux la "preuve qu'aucun indice grave ou concordant d'une quelconque infraction ne lui est reproché". Sollicitées par l'AFP, les conseils de Mme Patterson-Spatz n'ont de leur côté pas répondu.

Des faits remontant à 2009

L'enquête sur ces faits datant de 2009 a été reprise cet été par une juge d'instruction, à la suite d'une longue bataille procédurale. La magistrate a placé Gérald Darmanin le 14 décembre sous le statut de témoin assisté, un statut pouvant évoluer au cours de la procédure vers une mise en examen si la magistrate réunit des "indices graves ou concordants". En mars 2009, la plaignante s'était adressée à l'élu, alors chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP (ancêtre de LR), pour tenter de faire réviser une condamnation de 2004 pour cha...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :