Accusations de fichage ethnique au PSG : la ministre des Sports se dit "consternée", la Licra et la LDH saisissent la justice

franceinfo avec AFP
Des recruteurs du PSG ont fiché ethniquement de jeunes joueurs, selon de nouvelles révélations issues des "Football Leaks".

La ministre des Sports a exprimé sa "consternation", jeudi 8 novembre, après la révélation de pratiques de fichage ethnique dans le recrutement du PSG. "Si ces faits de discrimination sont avérés, ils sont passibles de sanctions disciplinaires, voire pénales. On ne peut pas tolérer que des personnes soient identifiées, recrutées selon leur couleur de peau ou leur origine", a affirmé la ministre.

>> "Français, Antillais, Maghrébin, Afrique noire" : les explications d'un ancien recruteur sur des pratiques de fichage ethnique au PSG

De 2013 au printemps 2018, la cellule de recrutement du PSG a mentionné des critères ethniques dans ses fiches d'évaluation de jeunes joueurs, classés comme "Français", "Maghrébin" "Antillais", "Africain", révèlent Mediapart et "Envoyé spécial" dans le cadre des "Football Leaks".

Le Défenseur des droits se saisit

Dans une déclaration, Roxana Maracineanu explique avoir "demandé au président de la Fédération française de football", Noël Le Graët , "ainsi qu'à la présidente de la Ligue de football professionnel (LFP)", Nathalie Boy de la Tour "d'examiner ce dossier dans les plus brefs délais et plus largement, de faire des recommandations pour changer les mentalités et combattre ce type de comportements sur et hors des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi