Affaire Guerriau : Horizons suspend le sénateur, son avocat plaide « une erreur de manipulation »

Joël Guerriau, sénateur du parti Horizons, est accusé d'avoir drogué une députée à son insu.  - Credit:IBO/SIPA / SIPA
Joël Guerriau, sénateur du parti Horizons, est accusé d'avoir drogué une députée à son insu. - Credit:IBO/SIPA / SIPA

« Profondément choqués par les faits à l'origine des accusations », les membres du bureau politique d'Horizons ont décidé « à l'unanimité » de suspendre « immédiatement » le sénateur Joël Guerriau, avant d'entamer « une procédure disciplinaire pouvant conduire à une exclusion définitive », a fait savoir le parti d'Édouard Philippe à l'Agence France-Presse (AFP). Le sénateur est soupçonné d'avoir drogué à son insu une députée en vue de l'agresser sexuellement. Joël Guerriau a été mis en examen vendredi soir et placé sous contrôle judiciaire.

Le parti Horizons a également fait savoir que son président, l'ancien Premier ministre Édouard Philippe, allait appeler la plaignante, Sandrine Josso (MoDem).

« S'ils sont avérés, les faits évoqués sont très graves […] Horizons ne tolérera jamais la moindre complaisance vis-à-vis des violences sexuelles et sexistes », écrit le parti dans un communiqué. Le ministre Christophe Béchu, secrétaire général d'Horizons, avait affirmé vendredi que le sénateur ne pouvait « rester au sein du parti […] s'il y [avait] le moindre doute ».

De l'ecstasy retrouvée chez le sénateur

La plaignante se serait sentie mal après avoir pris un verre dans la nuit de mardi à mercredi au domicile parisien du sénateur, âgé de 66 ans, avec qui elle n'entretenait pas de relation intime, selon le parquet de Paris. Des prélèvements dans l'organisme de Mme Josso ont révélé la présence d'ecstasy. Des perquisitions ont été menées au bureau du sénateur et à son [...] Lire la suite