Les accusations contre Agnès Pannier-Runacher embarrassent la macronie

Ce sont des révélations qui sèment le trouble. Le média en ligne Disclose a dévoilé mardi que les enfants de la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier Runacher , sont associés d’une société liée à des paradis fiscaux. Le père de la ministre, Jean-Michel Runacher, ex-dirigeant de la société pétrolière Perenco a fait ce montage qui s’apparente à une donation. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a ouvert une enquête.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Des révélations embarrassantes

Des révélations qui tombent pile au moment où Emmanuel Macron jouait la carte du président écolo entre la COP 27 en Égypte et la réception des industries polluantes à l’Élysée. Que ce soit au siège de Renaissance ou à l'Assemblée nationale, ces révélations embarrassent quelque peu l'exécutif et la majorité.

"Je vous propose d'aller interroger la ministre sur ces faits", lance Loïc Signor, porte-parole Renaissance. "Mon avocat se tient à disposition pour éclaircir les différents points", affirme Agnès Pannier-Runacher. Personne ne se bouscule dans la Macronie pour défendre la ministre de la Transition énergétique. "Vous-même, Madame la Première ministre, pouvez-vous continuer à faire confiance à Madame Pannier-Runacher ?", lance le député de la Nupes, Aurélien Saintoul, à Elisabeth Borne .

"Nous sommes dans un hémicycle, pas dans un tribunal"

Quand la Première ministre monte au front face à la pression des députés, c’est pour mieux b...


Lire la suite sur Europe1