Accusations de complot en Jordanie : que se passe-t-il au sein de la famille royale ?

·1 min de lecture

Une révolution de palais secoue la Jordanie depuis samedi. Le roi Abdallah II a fait arrêter une quinzaine d’opposants à la tête desquels se trouverait son demi-frère Hamza ben Hussein, l’ancien prince héritier.

Lundi, le roi a pris l'initiative d'une médiation avec le prince Hamza pour régler la fracture au sein de la famille royale, a annoncé le palais royal. "Sa Majesté le roi Abdallah II a décidé de traiter la question du prince Hamza dans le cadre de la famille hachémite et il l'a confiée à (son oncle) le prince Hassan qui, à son tour, a communiqué avec le prince Hamza et ce dernier a dit qu'il adhérait à l'approche de la famille...", a tweeté le palais. Quoi qu'il en soit, une crise de ce type est très inhabituelle au sein même de la monarchie hachémite.

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

De nombreux opposants

Un tel déballage est effectivement une grande première pour cette dynastie qui va fêter dimanche prochain son centenaire à la tête du royaume. Jusqu'à présent, celle-ci avait toujours pris soin de régler les différends familiaux derrière les portes closes de son palais, afin d'éviter de donner le moins de prise possible à ses opposants. Des opposants dont cette illustre lignée ne manque pas, celle-ci ayant régné pendant longtemps sur l'Arabie saoudite, l'Irak puis la Syrie, des pays dont elle a été chassée tour à tour. 

La Jordanie reste aujourd’hui le dernier joyau accroché à sa couronne, ce qui n’est pas une sinécure : le pays est petit, s...


Lire la suite sur Europe1