Accusés à tort dans « Le Point », Garrido et Corbière réclament le licenciement d’un journaliste

ISA HARSIN/SIPA

PLAINTES - Dans un article publié ce mercredi, le couple était accusé d’avoir exploité une femme de ménage sans papier

Les députés Nupes-LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière ont réclamé jeudi le licenciement d’un journaliste du Point, qui les avait accusés la veille dans un article d’avoir exploité une femme de ménage sans papier, article finalement retiré pour « des erreurs et des manquements », selon le rédacteur en chef.

« Les vérifications complémentaires que nous avons menées nous ont révélé que des erreurs et des manquements à la prudence ont été commis », dans la rédaction de l’article, qui a été retiré, a expliqué jeudi dans un tweet le rédacteur en chef du Point Etienne Gernelle, qui a présenté ses excuses aux deux intéressés.



Selon l’article du Point, qui se basait notamment sur de prétendus échanges par SMS entre la femme de ménage et Raquel Garrido, SMS qui se sont avérés faux, le couple était accusé d’abuser d’une femme de ménage algérienne sans papier.

« Je n’en resterai pas là. (…) Le tort causé est indélébile »

Raquel Garrido et Alexis Corbière, qui avaient fermement démenti toutes les allégations de l’article, ont aussitôt réagi sur Twitter aux excuses du rédacteur en chef. « Je demande le licenciement immédiat » du journaliste auteur de l’art(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Législatives 2022 : Raquel Garrido et des militants victimes de gaz lacrymogènes à Drancy
«Les Terriens du dimanche»: Raquel Garrido s’effondre sur le plateau
Yvelines : Une enquête ouverte pour « injure non publique » envers Marine Le Pen

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles