Accusées d'être dégradantes pour les femmes, les affiches de la campagne Saint Laurent ont été retirées

franceinfo
Accusées d'être dégradantes pour les femmes, les affiches de la campagne Saint Laurent ont été retirées

Elles ne seront restées que quelques jours sur les panneaux publicitaires. Les quatre affiches de la dernière campagne de publicité de la marque de luxe française Yves Saint Laurent ont été retirées dans la nuit de mercredi à jeudi, annonce l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP).

Diffusées à l'occasion de la Fashion Week de Paris (du 28 février au 7 mars), elles étaient accusées de véhiculer une image dégradante et choquante de la femme. Sur les quatre, deux photographies ont particulièrement choqué. La première représentait une jeune femme, jambes écartées, en talons et collants résille. La deuxième représentait une mannequin en talons aiguilles et sur des patins à roulettes, avachie sur un tabouret, le postérieur en l’air.

200 plaintes déposées

En tout, 200 plaintes ont été déposées auprès de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité. Elles avaient pour motifs : "images dégradantes", "femmes-objets", "valorisation de l'anorexie" ou encore "incitation au viol".

Sur Twitter, le hashtag #YSLRetireTaPubDegradante a été créé pour demander à Yves Saint Laurent de retirer les affiches.

"Une position humiliante"

La ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, avait, elle aussi, demandé le "retrait" de la campagne. "Je pense que cette publicité, elle a tous les défauts, tous, c'est-à-dire qu'elle met la femme dans une position humiliante, (...) elle montre une femme quasi anorexique."

Retrouvez cet article sur Francetv info

Sexisme : Yves Saint-Laurent provoque un tollé avec ses affiches dégradantes
A toutes saveurs. Des madeleines et du pain
Ces chansons qui font l'actu. Le loup n'est-il pas un brave type ?
Jardin. Les paillages végétaux à retirer l’hiver
Cinéma week-end. La surprise argentine de "Citoyen d'honneur"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages