Accusée de racisme, la marraine du prince William, Lady Susan Hussey, démissionne de Buckingham

Lady Susan Hussey dans les Chambres du Parlement à Londres, le 14 octobre 2019. - Paul Edwards - AFP
Lady Susan Hussey dans les Chambres du Parlement à Londres, le 14 octobre 2019. - Paul Edwards - AFP

Démission à Buckingham. Accusée de racisme, Lady Susan Hussey a quitté ses fonctions au sein du palais. À 83 ans, cette noble britannique, ancienne dame de compagnie d'Elizabeth II et marraine du prince William, a tenu des propos déplacés à l'encontre d'une invitée noire, lors d'une réception au palais de Buckingham à Londres.

Mardi 29 novembre, la reine consort Camilla avait organisé une réunion autour de la lutte contre les violences à l'égards des femmes et des filles. Un événement auquel Ngozi Fulani, fondatrice de l'association caritative Sistah Space, été conviée.

Mais au cours de la soirée, la jeune britannique a fait l'objet de remarques racistes de la part de Lady Susan Hussey. Comme le rapporte la BBC, cette dernière lui aurait demandé à plusieurs reprises et avec insistance de quel pays elle "venait vraiment".

Des propos "inacceptables" selon Buckingham

Ces propos ont été jugés "inacceptables et profondément regrettables" par le palais de Buckingham. "Nous prenons cet incident très au sérieux et avons immédiatement enquêté pour établir tous les détails" a fait savoir le palais dans un communiqué.

Et d'ajouter: "La personne concernée tient à exprimer ses profondes excuses pour le préjudice causé et s'est retirée de son rôle honorifique avec effet immédiat."

Sur Twitter, Ngozi Fulani a partagé l'intégralité de son échange avec Lady Susan Hussey. Encore chamboulée par les événements, elle explique que la marraine du prince William lui aurait notamment demandé de "quelle partie de l'Afrique elle venait" bien qu'elle lui a affirmé plusieurs fois être britannique.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En déplacement à Boston, le prince William a également réagi à cet incident par l'intermédiaire de son porte-parole. Selon le Prince de Galles "le racisme n'a pas sa place dans notre société, ces commentaires sont "inacceptables" et il est "juste que la personne concernée démissionne".

Article original publié sur BFMTV.com