Accusée d’avoir tué ses trois enfants, la «Médée de Patras» devant la justice en Grèce

© Intime/Athena Pictures/Shutterst

Elle sera présente ce lundi sur le banc des accusés. Roula Pispirigou, une mère de famille de 34 ans, est jugée pour le meurtre de ses trois petites filles, en Grèce. Si le «Peloponissos» confirme que les audiences devaient commencer dès aujourd’hui, le procès pourrait d’ores et déjà être reporté, sur demande de l’avocat de l’accusée. Cette dernière, infirmière de formation, clame son innocence depuis son arrestation en mars 2022.

L’enquête a débuté après la mort de Georgina, âgée de 9 ans, en 2022. Les experts ont découvert que l’enfant avait perdu la vie après avoir ingéré de la kétamine, un psychotrope utilisé comme un anesthésique à action rapide en chirurgie médicale ou vétérinaire. L’autopsie a révélé qu’elle avait reçu environ 6,5 mg de ce produit par litre de sang, une dose qui ne lui avait pas été prescrite par ses médecins.

Au moment de son décès, la petite fille se trouvait à l’hôpital pour enfant, où elle était prise en charge depuis une première tentative de meurtre présumée de la mère qui l’avait laissée tétraplégique.

Ce jour-là, la mère aurait conduit sa fille à l’hôpital alors qu’elle ne présentait aucun signe pathologique. Après un examen, les médecins auraient décidé de la faire rentrer chez elle, ce que la mère aurait refusé. Son état de santé s’est alors soudainement détérioré en raison d’une «cause externe». Lorsque le médecin et deux infirmières sont allés dans la chambre, ils ont dit avoir trouvé l'enfant de neuf ans pâle, sans pouls, avec une pe...


Lire la suite sur ParisMatch